/sports/homepage

Canadien de Montréal: Une défaite pour terminer la saison

Photo Martin Chevalier

Le match n’avait aucune signification. Ni pour les Oilers, assurés du deuxième rang de la section Nord, ni pour le Canadien, assis au quatrième rang. Et ça a donné ce que ça a donné.

• À lire aussi: Québécois chez le CH: Geoff Molson et Marc Bergevin doivent être sensibles, dit Legault

• À lire aussi: Pas de Québécois au match du CH: «ce qui est arrivé n’est pas un hasard» –Serge Savard

• À lire aussi: Valérie Plante déplore le manque de représentativité québécoise chez le CH

Un match sans particulièrement de saveur. On a déjà vu pire comme niveau d’intensité, mais disons que les joueurs des deux formations ne se sont pas tués à l’ouvrage. Les deux clubs jouaient pour la forme.

Dans ce festival du mauvais but, ce sont les Oilers qui sont sortis gagnants. Mike Smith a réussi à allouer un but de moins que Cayden Primeau, permettant à sa formation de l’emporter 4 à 3.

Dominik Kahun a scellé l’issue de la rencontre dès la 27e seconde de prolongation.

Le Canadien conclut donc cette campagne de fou avec une séquence de cinq revers, dont deux en prolongation. Disons que ce n’est pas ce que l’on appelle entrer en séries avec du momentum.

Écoutez la chronique sports et société de Jean-François Baril sur QUB radio: 

Après un marathon de 25 matchs en 44 jours, le Canadien termine la saison avec une récolte de 59 points. Il aura droit à une semaine de repos avant de croiser le fer avec les Maple Leafs en lever de rideau des séries éliminatoires de la division canadienne.

Les jeunes se lèvent 

Dominique Ducharme avait offert une soirée de congé à plusieurs vétérans, ce qui a permis à Alex Belzile et Xavier Ouellet de réintégrer la formation, et à Jesse Ylönen de disputer son premier match dans l’uniforme bleu, blanc, rouge.

La dernière fois qu’une recrue avait obtenu un privilège semblable lors du dernier match de la saison, Ryan Poehling avait inscrit un tour du chapeau en plus de donner la victoire au Tricolore en tirs de barrage.

Le baptême du Finlandais fut beaucoup moins spectaculaire. Le choix de deuxième tour du Canadien, en 2018, aura certainement beaucoup d’autres occasions de se reprendre.

Toutefois, Cole Caufield et Nick Suzuki en ont profité pour prendre l’attaque de l’équipe sur leurs épaules. Réunis au sein du même trio, les deux jeunes joueurs ont ajouté deux points chacun à leur fiche, marquant les trois premiers buts des locaux.

En secouant les cordages à deux reprises, Suzuki a porté son total de buts à 15. Il termine au troisième rang des buteurs de l’équipe, derrière Tyler Toffoli (28) et Josh Anderson (17).

Ce qu’on a remarqué... 

Pire que l’an passé

Avec ce revers, le Canadien termine la saison avec un taux de victoire de ,429, ce qui est en deçà du taux de l’an dernier (,436). Dire que l’an passé, on parlait d’une saison catastrophique. Et que, n’eût été la pandémie, Geoff Molson aurait possiblement fait table rase au niveau de la direction et derrière le banc.

Des vétérans au repos

Aux cinq joueurs réguliers déjà absents en raison de blessures, Dominique Ducharme avait choisi d’en reposer plusieurs autres. Jeff Petry, Joel Edmundson, Jake Allen, Tyler Toffoli, Josh Anderson et Eric Staal ont obtenu une soirée de congé. Dans le cas des deux derniers, il est également question de légère blessure.

Petite soirée pour McDavid

En matinée, Dave Tippett a affirmé qu’il ne songeait pas à laisser Connor McDavid et Leon Draisaitl pour les deux derniers matchs de son équipe, car ceux-ci « veulent jouer ». L’entraîneur-chef des Oilers s’est assuré de limiter la soirée de travail de son capitaine à 15 min 12 s de temps de jeu (plus de sept minutes de moins que sa moyenne de 22 min 24 s avant le match). Il a ajouté deux passes à sa fiche.

À court d’un homme

Le 1er but de Nick Suzuki était le 9e inscrit par le CH en infériorité numérique cette saison. Un sommet dans la LNH, à égalité avec les Bruins. Le dernier but du Tricolore dans des circonstances similaires datait du 1er avril. Il avait marqué ses sept premiers buts en 11 matchs.