/regional/montreal/montreal

De la discrimination chez les cols bleus

Eric Bolté/24 Heures/Agence QMI

Plus d’un an après la diffusion d’un reportage à TVA Nouvelles faisant état de discrimination dénoncée par des employés cols bleus issus des minorités de l’arrondissement Montréal-Nord, un rapport commandé par la Ville confirme ces informations. 

D’ailleurs, le syndicat des cols bleus rencontre les employés aujourd’hui. Trois rencontres sont prévues à cet effet.

L’examen de la situation tendue a été mené par la chercheuse Tania Saba. En réaction, l’arrondissement de Montréal-Nord a déclaré par voie de communiqué cet après-midi que le rapport met en lumière la présence de discrimination systémique dans ses pratiques de gestion concernant les cols bleus.

L’arrondissement dit ne pas avoir attendu les conclusions de ce rapport avant d’agir. Il a procédé, avec une firme d’experts, à l’examen de ses pratiques de dotation (l’élément déclencheur des dénonciations des cols bleus). 

Un forum d’échanges sur le climat de travail a été créé pour les cols bleus et leurs gestionnaires. 

Une formation est offerte aux gestionnaires en développement de compétences interculturelles. On accompagne également les gestionnaires sur leurs responsabilités légales en matière de gestion d’équipes diversifiées.

Ligne de dénonciation réclamée par l’opposition 

Afin d’assurer un environnement de travail exempt de toute forme de discrimination, il est important que les employés aient accès à des outils leur permettant de dénoncer de telles situations. 

Tel que proposé par Ensemble Montréal dans son mémoire présenté dans le cadre de la consultation publique sur le racisme et la discrimination systémiques de l’OCPM en octobre 2019, la ville-centre devrait mettre en place une ligne de dénonciation indépendante et confidentielle réservée aux victimes de discrimination.