/news/politics

Déconfinement: les activités extérieures doivent être en haut de la liste, dit Gabriel Nadeau-Dubois

L'assouplissement des règles autour des activités extérieures devra figurer au tout début du plan de déconfinement que présentera le gouvernement Legault sous peu, estime le député solidaire Gabriel Nadeau-Dubois. 

• À lire aussi: Le Québec en train de «passer à travers la 3e vague»

«S'il faut lâcher du lousse, c'est là qu'il faut le faire», croit le co-porte-parole de la formation politique.

Il réagissait ainsi aux propos du directeur national de la santé publique, le Dr Horacio Arruda, qui a tempéré les attentes mardi vis-à-vis l'assouplissement rapide aux activités extérieures avec la venue des beaux jours.

«Je peux vous dire qu'on a eu quelques expériences d'éclosions très bien démontrées où le seul contact qui avait lieu, c'était vraiment à l'extérieur, notamment dans un parc avec des jeunes. Parce que c'est vrai qu'à l'extérieur il y a de la ventilation, l'air, puis, etc, mais vous pouvez, si vous êtes proche, recevoir le virus avec une dose qui est infectieuse», a-t-il expliqué.

À l'approche des beaux jours, dans un contexte où il faut «donner des soupapes aux gens», Gabriel Nadeau-Dubois invite toutefois le gouvernement à considérer le relâchement de certaines règles entourant les rencontres dehors.

«S'il faut relâcher, et là je pense que ça va devenir incontournable, il faut le faire d'abord dans les endroits où c'est le moins dangereux et, l'extérieur, c'est un des endroits où c'est le moins dangereux», martèle-t-il.

Il invite également le gouvernement Legault à s’inspirer de l’approche mise en place dans d’autres provinces où les communications de la santé publique mettent l’accent sur le respect des règles.

«C'est un type de communication dont le Québec pourrait s'inspirer pour envoyer le message que: si vous voulez de la socialisation, il y a des moyens sécuritaires de le faire, et les voici», dit-il.