/sports/homepage

L'objectif du CF Montréal: freiner la pénurie

Après avoir marqué six buts en deux rencontres, le CF Montréal a été blanchi à ses deux dernières sorties. Une sécheresse de 228 minutes à laquelle il va devoir mettre fin mercredi soir face à l’Inter Miami CF.

La rencontre sera présentée à TVA Sports et TVA Sports direct, dès 19h. 

Bjørn Johnsen, qui a effectué un premier départ samedi contre Vancouver, estime qu’il est encore bien tôt pour s’arracher des cheveux en raison de cette panne.

« C’est tôt, on vient de commencer la saison. Je ne crois pas qu’il y ait un problème, on essaie seulement des combinaisons », a-t-il mentionné mardi en visioconférence.

« Le football est un sport de rythme et ça s’acquiert au cours de la saison. Je suis nouveau, je n’ai pas eu de présaison complète alors c’est dur de développer ce rythme avec tout le monde rapidement. »

D’ailleurs, Johnsen est revenu sur le dernier match de l’équipe, une défaite de 2 à 0 contre les Whitecaps.

Il a surtout raté deux occasions en or de marquer en première demie, des chances qui auraient fait la différence dans un match assez serré.

« C’est bien plus facile de critiquer quand on voit le terrain dans son ensemble, la perspective est différente quand on est sur le terrain. »

« Je n’ai pas profité de cette opportunité [la première] et avec la confiance que j’ai, je sais que je devrais marquer. On peut voir ça comme une opportunité manquée ou comme un bel arrêt du gardien. »

Environnement hostile

Même si le CF Montréal a temporairement élu domicile au DRV PNK Stadium, stade de l’Inter Miami CF, le club montréalais sera le visiteur mercredi soir et se retrouvera dans un environnement hostile.

« On est allé voir le match de dimanche de l’Inter Miami contre Atlanta et on ne sera pas chez nous parce qu’il y aura peut-être 10 000 personnes », a insisté l’entraîneur-chef Wilfried Nancy.

« En regardant ça, on se dit qu’on a hâte de revenir à la maison parce que même s’ils étaient menés, l’énergie de la foule leur a donné la force de revenir au pointage. »

Johnsen a insisté pour dire que même si c’était temporaire, ce stade n’était pas le domicile du CFM.

« Nous n’allons jamais appeler Miami notre domicile, je préférerais, et de loin, jouer devant 20 000 personnes à Montréal. »

Bon départ

Une bonne façon de couper le sifflet à une foule bruyante, c’est de connaître un bon début de rencontre, croit Johnsen.

« Lors de notre dernier match, nous avons connu un départ lent. Nous sommes de retour dans notre élément alors nous devrions sortir en force. »

Le Danois a également souligné le fait que pour la première fois de la saison, l’équipe ne jouera pas en après-midi.

« Nous jouons en soirée, il ne devrait pas y avoir de problème avec la chaleur, il n’y a pas de raison pour qu’on n’ait pas d’essence en fin de partie. »

Inverser la tendance

Depuis deux rencontres, le CF Montréal est incapable d’acheter un but même s’il parvient tout de même à dominer dans la plupart des colonnes statistiques.

Il y a une semaine, contre le Crew de Columbus, le CFM avait dominé les tirs 20 contre 3 et les tirs cadrés 3 à 0, en plus d’avoir une légère supériorité dans la possession. Et tout ça pour un verdict nul de 0 à 0.

Ce fut à peu de choses près le même scénario contre les Whitecaps samedi dernier dans un revers de 2 à 0. C’est donc une tendance qu’il faut inverser.

« C’est un peu frustrant parce qu’on avait l’impression d’avoir livré des prestations qui nous permettaient de ramener les trois points », reconnaît Kamal Miller.

« Mais il ne faut pas accorder trop d’importance à ces détails et regarder vers la prochaine partie », ajoute le défenseur. 

L’adversaire en 5 points  

Difficile à domicile

L’Inter Miami (0-1-1) cherche toujours une première victoire à domicile. C’est sur le plan défensif que c’est ardu avec quatre buts accordés en deux rencontres, soit 80 % des cinq filets accordés par l’Inter depuis le début de la saison. 

Le duo Higuain

Miami a réuni les frères Federico et Gonzalo Higuain. Le duo semble se plaire en Floride. Gonzalo a récolté deux buts et une passe en trois matchs pendant que Federico a amassé un filet et une aide, lui aussi en trois sorties.

Grosses absences

L’Inter est privé de quelques joueurs. La présence mercredi soir du défenseur Kelvin Leerdam est douteuse. L’arrière Nicolas Figal de même que les attaquants Robbie Robinson et Julian Carranza ne seront assurément pas en uniforme.

Des spectateurs

Miami a la chance de pouvoir accueillir des spectateurs au DRV PNK Stadium. Lors du premier match de la saison contre le Galaxy de Los Angeles, il y avait 7939 spectateurs et la semaine dernière, contre Atlanta, il y en avait 8074.

Précision

L’Inter a le compas dans l’œil et se situe au sixième rang de la MLS avec 41,7 % de ses tirs cadrés, soit 20 sur 48. Le CF Montréal se retrouve à l’autre bout du spectre en étant sixième parmi les pires à ce chapitre avec un taux de cadrage de 26,8 %, soit seulement 15 tirs sur 56.