/news/coronavirus

COVID-19: l'Ontario et le Québec percutent un dos d'âne

Le Québec et l'Ontario ont trouvé un dos d'âne sur leur route respective, mercredi, alors que le nombre de nouveaux cas de COVID-19 a connu un petit soubresaut dans ces deux provinces.

• À lire aussi: La pandémie aurait pu être évitée, selon des experts indépendants

• À lire aussi: Le Québec compte 745 nouveaux cas

Après deux journées à 660 et 662 cas, le bilan du Québec est remonté à 745 infections mercredi, tandis que 11 décès ont été signalés et qu'un a été retiré du total après réévaluation.

Ce rebond coïncide cependant avec une reprise du nombre de tests de dépistage, qui avait atteint un creux dans les derniers jours. De plus, les nouvelles sont demeurées encourageantes sur le front hospitalier, où l'on comptait 530 patients alités avec la COVID-19 (-10), dont 126 aux soins intensifs (-2).

Le ministre de la Santé, Christian Dubé, s'est aussi montré enthousiaste de l'engouement des jeunes pour la vaccination, alors que l'ouverture de la campagne aux 25 ans et plus s'est traduite par la prise de près de 234 000 rendez-vous mardi seulement.

«La réponse des “jeunes” pour la vaccination jusqu’à maintenant est exceptionnelle. Continuons comme ça!», s'est exclamé le ministre Dubé.

L'Ontario a aussi connu un petit recul en dévoilant 2320 cas, en hausse par rapport aux 2073 signalés la veille dans le plus petit bilan de la province depuis mars dernier. Ce rebond s'est accompagné de l'ajout de 32 nouveaux décès aux statistiques officielles.

La province à l'ouest de la rivière des Outaouais a cependant nettement amélioré son sort dans ses hôpitaux, où le nombre de patients aux soins intensifs est retombé sous la barre des 800 malades alités avec la COVID-19.

La ministre de la Santé, Christine Elliott, a aussi souligné que plus de la moitié de la population adulte de l'Ontario a désormais reçu une première dose du vaccin, un cap franchi au lendemain de l'arrêt de l'administration du vaccin d'AstraZeneca en guise de première dose en raison des craintes liées aux thromboses.

Vaccin boudé

D'ailleurs, la Nouvelle-Écosse a décidé de suivre le mouvement et de bannir à son tour le controversé sérum britannique. La province, qui comptait 149 infections de plus mercredi, un nombre à la hausse, a pris cette décision en raison du risque de thrombose.

«La décision de mettre sur pause l'utilisation d'AstraZenenca est basée sur la science et la disponibilité accrues des vaccins à ARN messager», a plaidé le médecin hygiéniste en chef de la province, le Dr Robert Strang, en faisant allusion aux vaccins de Moderna et Pfizer/BioNTech.

Rappelons qu'en plus de l'Ontario, l'Alberta a aussi suspendu le recours à l'AstraZeneca, mais en raison de crainte pour l'approvisionnement des deuxièmes doses. Le Manitoba, de son côté, a décidé d'imiter l'Alberta mercredi, en citant des craintes d'approvisionnement liées à la situation en Inde où est fabriqué le Covishield, la version indienne de l'AstraZeneca.

Ailleurs en Atlantique, Terre-Neuve-et-Labrador a annoncé 10 nouveaux cas, contre neuf au Nouveau-Brunswick.

Du côté de l'Ouest, le Manitoba a atteint le cap des 1000 décès mercredi en en ajoutant trois à son bilan, en plus des 364 cas supplémentaires.

L'Alberta a aussi connu une dure journée avec 1799 infections et quatre décès de plus, en nette remontée, tandis que la Saskatchewan a ajouté 183 cas et deux morts à son bilan. Pour sa part, la Colombie-Britannique a montré une certaine constance avec 600 nouveaux cas et un décès.

La situation au Canada

Ontario: 499 412 cas (8374 décès)

Québec: 360 201 cas (11 012 décès)

Alberta: 213 635 cas (2123 décès)

Colombie-Britannique: 137 223 cas (1625 décès)

Saskatchewan: 43 673 cas (508 décès)

Manitoba: 43 143 cas (1000 décès)

Nouvelle-Écosse: 4301 cas (71 décès)

Nouveau-Brunswick: 2024 cas (41 décès)

Terre-Neuve-et-Labrador: 1166 cas (6 décès)

Nunavut: 594 cas (4 décès)

Île-du-Prince-Édouard: 187 cas

Territoires du Nord-Ouest: 120 cas

Yukon: 84 cas (2 décès)

Canadiens rapatriés: 13 cas

Total: 1 305 776 cas (24 766 décès)