/news/politics

Maxime Bernier contestera ses contraventions

Stevens LeBlanc/JOURNAL DE QUEBEC

Maxime Bernier contestera les quatre amendes qu’il a reçues pour non-respect des mesures de santé publique lors de sa tournée de manifestations pancanadienne contre ce qu’il qualifie de «tyrannie sanitaire».

• À lire aussi: La Beauce en a assez des complotistes

• À lire aussi: Rassemblement anti-masque à Regina: une nouvelle contravention pour Maxime Bernier

• À lire aussi: Participation à une manifestation anti-confinement: Maxime Bernier reçoit une contravention

Dans une lettre envoyée aux abonnés du Parti populaire du Canada, M. Bernier affirme qu’il a reçu de la police de la Saskatchewan trois contraventions «anticonstitutionnelles» de 2800 $ chacune, dans trois villes différentes lors de sa «Mad Max Saskatchewan Tour».

«Des politiciens condamnés à une amende pour avoir participé à une manifestation politique! Au Canada! Ce n'est pas la Chine communiste! Les Canadiens ont le droit de se réunir pacifiquement et je continuerai à défendre ce droit», est-il écrit dans le message.

M. Bernier avait reçu une première amende en Ontario, au début de sa tournée.

Il était présent lors de la grande manifestation qui s’est tenue le 1er mai autour du Stade olympique de Montréal, qui avait rassemblé environ 30 000 personnes des quatre coins du Québec, dont un contingent en provenance de la Beauce, région d’origine de Maxime Bernier.

L’un des organisateurs de la manifestation, un Beauceron, s’était retrouvé aux urgences de l’Hôpital de Saint-Georges dans la semaine qui a suivi.

Le maire de Saint-Georges, Claude Morin, avait invité les participants à la manifestation à s’identifier publiquement et à se faire dépister.

Les contraventions n’arrêteront pas le chef du Parti populaire. La prochaine manifestation est prévue à Toronto samedi prochain.

M. Bernier reconnait l’existence du virus, mais estime que les mesures sanitaires employées pour empêcher sa propagation sont abusives et «liberticides». Il a annoncé récemment qu’il n’avait pas l’intention de recevoir de vaccin contre la COVID-19, puisqu’il juge que sa bonne santé ne le met pas en danger.

Dans la même catégorie