/news/coronavirus

Une clinique sans rendez-vous au Palais des congrès

Dès jeudi matin, les Montréalais qui n’ont pas encore pris leur rendez-vous et qui souhaitent se faire vacciner pourront le faire à une clinique sans rendez-vous du centre de vaccination du Palais des congrès.

• À lire aussi: EN DIRECT | Les derniers développements sur le coronavirus

• À lire aussi: Variant indien, vaccination et déconfinement : un optimisme prudent

«Il y aura des centaines de doses chaque jour qui seront offertes en sans rendez-vous au palais des congrès. J’invite donc les gens qui n’ont pas eu le temps de prendre rendez-vous et qui sont prioritaires», a indiqué en entrevue à LCN, la PDG du CIUSSS Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal, Sonia Bélanger.

«En plus demain matin, pour célébrer le fait qu’on ouvre en sans rendez-vous, nous aurons un jeune auteur-compositeur-interprète qui sera avec nous pour mettre un peu d’ambiance», a-t-elle ajouté.

Selon Mme Bélanger, environ 500 doses de vaccin contre la COVID-19 seront disponibles jeudi à la clinique sans rendez-vous.

D’autres sites de vaccination ouvriront une clinique semblable dans les prochains jours.

Rattraper le retard   

Par ailleurs, la PDG du CIUSSS Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal a fait savoir que ses équipes étaient mobilisées pour que Montréal rattrape son retard dans la vaccination.

Le taux de vaccination dans la métropole est en effet que de 36% pour le moment, contre 44% dans l’ensemble du Québec.

«Quand on se compare à d’autres grandes métropoles partout dans le monde, Montréal est en avance. On a vraiment fait un bon début de campagne vaccinale», a expliqué Sonia Bélanger.

Elle a précisé que la région avait reçu pendant cinq semaines «moins de doses que le poids populationnel» pour aider les régions de Québec, Chaudière-Appalaches ou l’Outaouais qui étaient aux prises avec de fortes éclosions de COVID-19.

Mme Bélanger veut aussi rééquilibrer les taux de vaccination entre les différents quartiers de la ville.

«On est en train d’intensifier, partout sur le territoire montréalais, nos cliniques mobiles. Nous avons une brigade de près de 1000 personnes (...) qui ont été formées pour discuter avec les personnes, pour faire du porte-à-porte», a-t-elle dit.

Des unités mobiles de type autobus ou camions devraient prochainement être déployées à travers la ville.

Voyez l’intégralité de son entrevue dans la vidéo ci-dessus.