/news/culture

Deux Québécoises à la télé américaine

Méliejade Tremblay Bouchard, spécialisée en hula hoop, avec l'animateur d'America's Got Talent, Terry Crews.

Photo courtoisie

Méliejade Tremblay Bouchard, spécialisée en hula hoop, avec l'animateur d'America's Got Talent, Terry Crews.

Les Québécoises Alexandra Côté, spécialisée dans l’entraînement canin, ainsi que la circassienne Méliejade Tremblay Bouchard seront de la 16e saison d’America’s Got Talent, diffusée sur NBC aux États-Unis dès le 1er juin. 

Diplômée de l’École de cirque de Québec en hula hoop et membre de la troupe FLIP Fabrique, Méliejade Tremblay-Bouchard s’est rendue récemment à Los Angeles pour présenter un numéro devant les juges Simon Cowell, Sofia Vergara, Heidi Klum et Howie Mandel. 

Elle a été recrutée par les « chercheurs de tête » de la production il y a quelques mois, tout comme Alexandra Côté. 

Les deux femmes se sont pliées à un rigoureux processus de sécurité en raison de la pandémie. Méliejade Tremblay-Bouchard raconte qu’elle a dû passer dix jours à Los Angeles pour deux jours de tournage. 

Elle s’est soumise à une quarantaine d’une semaine et a passé deux tests COVID avant de pouvoir mettre les pieds sur le plateau et d’enfin présenter son numéro de hula hoop d’une minute et demie. 

« C’était un projet qui était super excitant et super stressant, a-t-elle confié au Journal. Je pense que je sous-estimais vraiment à quel point ce show-là est gros. Ça se peut qu’il y ait des choses qui se présentent après. Je ne sais pas nécessairement ce que j’attends, mais je sais que ça peut ouvrir des portes. »

Avec un chien

Les deux femmes ont pu traverser la frontière américaine par la voie aérienne, mais les choses ont été plus compliquées pour la Thetfordoise Alexandra Côté, qui devait traverser avec son chien, un border collie de deux ans nommé Tesla. 

Alexandra Côté s’est rendue en Californie pour un numéro de prouesses avec son chien, Tesla.

Photo courtoisie

Alexandra Côté s’est rendue en Californie pour un numéro de prouesses avec son chien, Tesla.

Puisqu’il est obligatoire de faire un vol direct lorsqu’on est accompagné d’un animal, la jeune femme, qui fait de l’entraînement canin depuis dix ans, a dû faire transporter son chien par voie terrestre, par une compagnie, jusqu’à New York, où elle l’a rejoint. Les deux ont ensuite pris un vol direct vers Los Angeles. 

«Ce que j’espère, c’est que ça m'amène des clients et que les gens s’ouvrent à apprendre plus de trucs à leur chien, qu’ils sachent que tout est possible, a commenté Alexandra Côté, sur les impacts possibles de sa participation. J’aimerais aussi donner plus de spectacles un peu partout au Québec.»  

On ne connaît pas encore la date de diffusion des performances des deux Québécoises. 

Ce n’est pas la première fois que des Québécois sont recrutés pour le prestigieux concours télévisé. Deux troupes de l’école de danse District Mao, située à Québec, se sont toutes deux rendues aux quarts de finale en 2015 et en 2019. Le chanteur Jonathan Roy ainsi qu’un quatuor de danseurs québécois, dont Alex Francoeur, qu’on a pu voir à Révolution, ont aussi déjà participé aux auditions d’AGT.