/finance/homepage

Pierre Karl Péladeau renonce à acheter Air Transat

Le grand patron de Québecor, Pierre Karl Péladeau, qui avait déposé deux offres pour faire l’acquisition de Transat se retire du dossier.  

• À lire aussi: Pierre Karl Péladeau: «Transat, c’est une marque exceptionnelle»

• À lire aussi: Transat devrait songer à une alternative à Air Canada, dit la Caisse

• À lire aussi: «On ne laissera pas tomber Air Transat», promet Legault

En entrevue après l’assemblée des actionnaires de l’entreprise, ce dernier a affirmé que l’actionnaire principal Letko Brosseau souhaitait obtenir plus de 5 $ par action pour le voyagiste. «Je ne suis pas d’accord avec son appréciation», a-t-il affirmé.

M. Péladeau avait déposé deux offres dans le passé pour faire l’acquisition de Transat.

«Et cela n’a jamais été présenté aux actionnaires», s’est-il désolé.

«Je n’ai plus d’intérêt actuellement. Si je fais une nouvelle proposition, je sais que ça ne passera pas. Alors, à quoi ça sert d’en faire une si on sait que le plus important actionnaire va refuser», a-t-il affirmé. 

Le mariage entre Air Canada et Transat s’est abruptement terminé en avril dernier par le rejet des autorités de régulation en Europe qui y voyaient un problème au niveau de la concurrence.

Dans la même catégorie