/news/coronavirus

Première dose de vaccin: AstraZeneca ne sera plus offert au Québec

Le vaccin d’AstraZeneca ne sera plus offert comme première dose au Québec et tous les rendez-vous qui étaient prévus pour une première dose aujourd’hui (jeudi) sont annulés, a fait savoir le ministère de la Santé par communiqué en matinée. 

Le ministère appuie cette décision sur les recommandations du Comité d'immunisation du Québec (CIQ), dans une mise à jour de son avis sur l'utilisation du vaccin d'AstraZeneca.

  Si la presque totalité des doses d’AstraZeneca ont été donnée au Québec, une livraison de 148 000 doses est attendue au cours de la semaine prochaine. 

«Ces doses seront réservées afin de les offrir en 2e dose aux personnes ayant reçu le CoviShield ou le AstraZeneca en première dose. D'ailleurs, pour les personnes de 45 ans et plus qui auraient reçu le vaccin d'AstraZeneca comme première dose, le même vaccin demeure recommandé pour la seconde», a fait savoir le ministère de la Santé. 

Toutefois, les Québécois qui ont reçu l’AstraZeneca peuvent aussi recevoir une 2e dose d’un vaccin à ARN messager, soit Pfizer ou Moderna, selon la recommandation du CIQ. 

«Toutefois, selon les données récemment publiées sur ce type de stratégie de vaccination, soulignons que les personnes qui recevront deux vaccins différents ressentiront probablement des effets secondaires plus importants dans les jours suivant la seconde dose, telle que de la fièvre, des maux de tête et de la fatigue. Les études se poursuivent sur un scénario vaccinal mixte quant à la réponse immunitaire conférée», ajoute-t-on dans le communiqué. 

Les modalités pour ceux qui souhaitent un ARNm comme seconde dose seront communiquées ultérieurement, il n’est pas nécessaire de changer son rendez-vous pour le moment. 

Pour les personnes dont le rendez-vous avec AstraZeneca était prévu aujourd’hui, ils sont annulés. Les pharmacies contacteront les personnes concernées pour planifier un nouveau rendez-vous rapidement.

Le ministère de la Santé indique que les cliniques qui administreront la deuxième dose d'AstraZeneca seront clairement identifiées. 

«La population sera informée avant de se faire vacciner et pourra prendre une décision éclairée», conclut-on.