/finance/stockx

Wall Street rebondit et finit dans le vert

La Bourse de New York est repartie de l'avant jeudi après trois séances terminées dans le rouge, ignorant de nouveaux signes d'une accélération du rythme de l'inflation aux États-Unis et se réjouissant d'une annonce sur le plan sanitaire.

Le Dow Jones Industrial Average, qui avait enregistré la veille sa pire séance depuis janvier, a gagné 1,29% à 34 021,45 points. 

Le Nasdaq, à forte coloration technologique, est monté de 0,72% à 13 124,99 points et le S&P 500 a gagné 1,22% à 4112,50 points.

«Le marché a nettement rebondi aujourd'hui malgré un nouveau chiffre inquiétant du côté de l'inflation», observe Peter Cardillo de Spartan Capital Securities.

Les prix de gros aux États-Unis ont en effet connu en avril leur plus forte hausse sur un an depuis novembre 2010, en grimpant de 6,2%, selon l'indice PPI publié par le département du Travail.

La veille, l'indice CPI diffusé par le même ministère avait montré une hausse des prix à la consommation de 4,2% sur un an et de 0,6% sur un mois, dépassant les attentes du marché.

«Ce qu'il s'est passé aujourd'hui est une réaction à la pression à la vente de ces derniers jours», estime M. Cardillo.

Sur le front de l'emploi, les inscriptions au chômage ont par ailleurs continué à reculer début mai aux États-Unis, grâce à la reprise économique entamée dans le pays, a annoncé le département du Travail.

Entre le 2 et le 8 mai, 473 000 nouvelles inscriptions au chômage ont été enregistrées, moins que les 510 000 attendues par les analystes.

La Bourse new-yorkaise a également accueilli avec enthousiasme la décision des autorités sanitaires américaines de lever l'obligation du port du masque en intérieur pour les Américains vaccinés contre la COVID-19, saluée comme un «grand jour» dans la lutte contre la pandémie par le président Joe Biden.

«Le marché s'était un peu replié avant cette annonce et a repris de la vigueur juste après», souligne M. Cardillo.

Sur le marché obligataire, le taux à 10 ans sur la dette américaine reculait, à 1,65% contre 1,70% mercredi soir.

Parmi les valeurs du jour, l'action d'Alibaba cotée à Wall Street a chuté de 6,28%. Plombé par une amende record de Pékin pour entrave à la concurrence, le géant chinois du commerce en ligne a annoncé jeudi une perte trimestrielle de près d'un milliard d'euros.

Boeing a pris 0,84% après avoir été autorisé par le régulateur américain de l'aviation (FAA) à appliquer ses mesures pour réparer le problème électrique affectant plusieurs de ses appareils 737 MAX.