/finance/homepage

La clientèle nautique se transforme cet été

Après la conquête des régions en 2020, plusieurs Québécois ont décidé d’investir cette année leur budget vacances dans l’achat d’un bateau pour découvrir les plans d’eau de la province.

• À lire aussi: Les croisières pourraient reprendre en Floride dès la mi-juillet

• À lire aussi: Forte demande pour les bateaux de plaisance

• À lire aussi: Crainte d’une hausse du nombre de plaisanciers sur le lac Kénogami

Cette hausse en popularité est expliquée en partie par la pandémie de COVID-19, selon Patrick Hardy, président-directeur général de BCI Marine.

«Je crois que la pandémie a fait la promotion de ce qu’on peut appeler le ‘‘Staycation’’(vacances à la maison, NDLR) donc on veut découvrir notre cour arrière et nos plans d’eau».

Les futurs propriétaires de bateaux devront toutefois débourser davantage en raison de l’inflation.

«L’augmentation, on va en voir à peu près de 15% sur le bateau neuf. Le bateau usagé, lui, a pris une belle augmentation parce qu’elle est là, la rareté. C’est dans le bateau», a mentionné Patrick Hardy.

Cette augmentation ne semble donc pas affecter les citoyens de la classe moyenne.

«On voit beaucoup plus de transactions dans la classe médiane, si on veut, que des gens qui sont mieux nantis», a souligné le PDG.

La popularité du bateau est telle qu’il est difficile d’en trouver sur le marché, mais qu’il est également compliqué de trouver des places dans les marinas en ce moment.

«L’enjeu des places à quai est important cette année. Il est temps que l’industrie soit entendue davantage. J’aimerais saluer les municipalités comme Montebello et Rivière-du-Loup, qui ont pris le contrôle de leurs places à quai pour profiter de l’engouement et des retombées économiques du tourisme», a précisé M. Hardy.

Cette popularité a d’ailleurs amené une autre clientèle à vouloir acheter un bateau, selon le président.

«On voit davantage de femmes faire du bateau, une nouvelle génération qui arrive aussi dans le monde du bateau et on sent qu’ils vont davantage la copropriété de bateaux. On va sentir également l’industrie faire un virage vers l’environnement, avec un bon respect pour tout ce qui s’en vient dans tout ce qui est l’électricité».

Le bateau électrique arrive en 2021

«Le bateau électrique est pour cette année. On va voir des belles premières cette année, des bateaux complètement électriques performants. Comme on a vu l’introduction des gros manufacturiers de voitures, où on est passé des premières Toyota, qui étaient populaires en Californie, basculer vers du véhicule de luxe performant, on va voir ça cette année. Il va y avoir des premières aux bateaux à flots à Montréal cette année, des produits absolument excitants», a expliqué le PDG de BCI Marine.

La conscience à l’environnement devient de plus en plus un enjeu pour les fabricants, mais aussi pour les acheteurs qui souhaitent profiter des cours d’eau le plus longtemps possible.