/sports/homepage

Le CF Montréal souhaite demeurer invaincu

Le CF Montréal a l’occasion de bien finir sa semaine en visitant l’Atlanta United FC samedi soir.

• À lire aussi: Victoire du CF Montréal de 2 à 0

• À lire aussi: L'objectif du CF Montréal: freiner la pénurie

• À lire aussi: CF Montréal: semaine chargée

Une victoire, et la troupe de Wilfried Nancy récolterait six points sur une possibilité de neuf dans une séquence de trois matchs en huit jours.

Mais voilà, après avoir goûté à une foule de 8000 spectateurs contre Miami mercredi, ce seront près de 40 000 partisans qui s’entasseront dans le Mercedes-Benz Stadium.

En effet, il s’agira d’un premier match avec autant d’amateurs dans les gradins puisque les deux portions inférieures du stade seront entièrement ouvertes. L’ambiance risque donc d’être un peu intimidante pour des joueurs qui ne sont plus habitués à jouer devant des partisans.

Bruyants   

Peu importe le nombre de spectateurs, Amar Sejdic est bien content de retrouver des gradins pleins.

«C’est quelque chose qui nous manque et même si nous sommes l’équipe visiteuse, j’ai hâte de me retrouver dans ce genre d’environnement.»

Et Wilfried Nancy a admis qu’il lui est arrivé d’apprécier le silence dans les stades depuis un an.

«C’est paradoxal parce qu’on a besoin des fans, mais en tant que staff, on a aimé à certains moments jouer sans les fans pour les directives.»

«La dynamique n’est pas la même au niveau des messages que l’on a. Par exemple, lors du dernier match après la reprise, on a eu dix minutes de battement où j’ai essayé de passer des messages aux joueurs. Ils avaient du mal à entendre.»

Le CF Montréal en sera à un troisième match en huit jours, alors il faudra d’autant plus tenir compte de l’élément fatigue que l’équipe s’est envolée pour Atlanta ce matin plutôt qu’hier.

«Je vais tout faire pour qu’elle soit fraîche, a insisté Nancy. J’ai encore jusqu’à demain [aujourd’hui] 15 h pour décider qui jouera.»

Nancy a confirmé que Clément Diop sera de retour devant le filet, même si James Pantemis a signé un jeu blanc mercredi contre Miami.

«Tout est clair, Clément va revenir devant les buts. C’était clair depuis la semaine dernière que James serait devant les buts pour ce match contre Miami.»

On ne sait pas s’il y aura beaucoup de rotations, mais, comme il y a eu plus de peur que de mal et qu’il a joué moins d’une demie mercredi, Djordje Mihailovic devrait être à son poste. Nancy a précisé qu’il avait simplement voulu jouer de prudence.

Attaque   

Atlanta nous a habitués à les voir marquer beaucoup de buts, mais n’en a que cinq en quatre parties cette saison.

Il ne faut toutefois pas se laisser berner par cette statistique, croit Wilfried Nancy. Son homologue, Gabriel Heinze, poursuit dans la tradition établie par Tata Martino.

«C’est une équipe qui aime attaquer, c’est un entraîneur qui a toujours prôné un jeu d’attaque et l’équipe attaque en nombre. Lors du match contre Miami que l’on a vu la semaine dernière, ses directives étaient axées sur l’attaque.»

Bon départ   

Le CF Montréal a pris l’habitude de frapper tôt dans le match, et c’est tant mieux puisqu’Atlanta marque peu dans les 45 premières minutes depuis le début de la saison.

«Amorcer une rencontre du bon pied est très important, on ne veut pas se retrouver en position où nous sommes réactifs», a insisté Amar Sejdic.

C’est d’autant plus vrai qu’Atlanta peut être lourd quand l’équipe décide de mettre beaucoup de poids en attaque.

«On va essayer de défendre le moins possible contre eux parce que sinon on est morts, avance Nancy. Nous allons devoir être calmes et lucides avec la balle afin d’éviter le chaos.»

DÉBUT DE SAISON EN DEMI-TEINTE   

L’Atlanta United est un habitué des plus hautes sphères du classement de la MLS ; il est donc étrange de le retrouver au 8e rang.

Il est cependant encore bien tôt dans la saison et il faut préciser que l’équipe de la Géorgie n’avait peut-être pas entièrement la tête à la MLS lorsque la saison s’est amorcée puisqu’elle était alors engagée dans la Ligue des champions de la CONCACAF.

Après avoir écarté les Costaricains d’Alajuelense en huitième de finale, Atlanta s’est fait corriger 4 à 1 par l’Union de Philadelphie en quart de finale.

On a maintenant une équipe qui est plus concentrée sur la MLS, mais qui présente une fiche de 1-1-2 et seulement cinq buts marqués en quatre rencontres.

Plus direct   

Une chose est sûre : c’est que l’entraîneur-chef Gabriel Heinze souhaite que son équipe joue de façon plus directe et surtout plus simplement.

«Je veux que l’on joue plus rapidement, mais aussi de manière plus verticale.»

Bref, il désire que son équipe attaque plus rapidement sans s’empêtrer dans des passes sur le côté ou vers l’arrière, mais il est conscient que ça «vient avec des contraintes».

«Si nous jouons trop verticalement et que l’adversaire a un bloc bas, ça devient plus facile pour l’adversaire.»

Bonne équipe   

Atlanta aura droit à une première salle comble depuis plus d’un an samedi soir, ce qui ravit Jake Mulraney.

«Ça change vraiment la donne, ça nous donne un gros boost de confiance.»

Arrivé l’année dernière, Heinze n’a pas vraiment eu le temps de vivre l’atmosphère survoltée qui règne dans le Mercedes-Benz Stadium. Il a donc plutôt parlé de son adversaire. Et il l’a fait en bien.

«C’est une équipe qui a une idée très claire de la façon dont elle veut jouer. Ils font tout ce qu’il faut afin d’empêcher les joueurs adverses de bouger la balle.»

«Je crois que ça sera une belle partie parce que nous serons opposés à une équipe qui travaille fort.»