/regional/montreal

Violences conjugales: un module de concertation et d’enquêtes créé au SPVM

Bloc Police SPVM

Photo d'archives, Agence QMI

Un module spécialisé de concertation et d’enquêtes en matière de violence conjugale sera mis sur pied au Service de police de la Ville de Montréal (SPVM).

Le projet pourra voir le jour grâce à un financement d’un peu plus d’un million $ par année sur cinq ans garanti par les ministères de la Justice et de la Sécurité publique.

«En tant qu’organisation policière, le SPVM accueille cette nouvelle avec reconnaissance, d’autant plus que le contexte social actuel oblige à agir rapidement», a mentionné le service de police montréalais par voie de communiqué, vendredi.

La création de ce module permettra notamment d’offrir un accompagnement plus personnalisé aux victimes de violence conjugale, mais aussi d’optimiser le référencement des agresseurs vers des ressources appropriées.

Relevant de la Division de la prévention et de la sécurité urbaine du SPVM, l’organisation sera sous la supervision du commandant Anouk St-Onge, responsable «du dossier de la violence conjugale sur le plan corporatif depuis deux ans».

«À terme, la structure du module comprendra un lieutenant-détective, un conseiller en planification stratégique, quatre sergents-détectives et un agent conseiller», a précisé le SPVM.

Rappelons que le service de police compte déjà une structure en violence conjugale et intrafamiliale (VCI) qui est opérée par un cadre mandataire, assisté d’un policier à temps plein. Une collectivité de pratique avait également été instaurée en 2006, avec une personne-ressource en matière de violence conjugale présente dans chaque unité et centre d’enquête.