/news/politics

Collectif antiraciste décolonial: Massé confiante de faire adopter le blâme

La co-porte-parole de Québec solidaire se dit confiante de faire adopter, samedi, la motion de blâme envers le Collectif antiraciste décolonial, accusé d’avoir créé un climat toxique au sein de la formation.  

• À lire aussi: Un collectif de Québec solidaire au banc des accusés

En point de presse à l’ouverture du Conseil national de QS, tant Manon Massé que Gabriel Nadeau-Dubois se sont dit en faveur de ce rappel à l’ordre envers le collectif accusé d’user de menaces, ultimatums, dénigrement et mises en demeure.  

La motion de blâme exige que le Collectif, mené notamment par l’ex-candidate Ève Torres, respecte les statuts de Québec solidaire et cesse d’utiliser ce type de tactiques. S’il refuse de s’amender, le CAD pourrait faire l’objet d’un nouveau vote sur son expulsion à l’automne prochain.  

Mme Massé refuse toutefois de voir dans le vote une notion de confiance envers le leadership du parti, malgré son appui au blâme.  

La co-porte-parole a d’ailleurs affirmé que son «petit doigt» lui dit que la motion aura l’appui des membres réunis au Conseil national.  

Le vote doit avoir lieu vers 16h15, samedi, à huis clos. Les co-porte-paroles prendront s'adresseront ensuite aux partisans.