/sports/homepage

CF Montréal: Défaite crève-cœur

Quelques secondes de trop. C’est la façon simple de résumer la cruelle défaite de 1 à 0 du CF Montréal contre l’Atlanta United FC devant une foule bien tranquille de 40 116 spectateurs au Mercedes-Benz Stadium, un endroit où l’équipe n’a jamais savouré la victoire.

• À lire aussi: Victoire du CF Montréal de 2 à 0

• À lire aussi: Les Whitecaps infligent un premier revers au CF Montréal

• À lire aussi: CF Montréal: semaine chargée

Fatiguée puisqu’elle disputait un troisième match en huit jours, la troupe montréalaise a trimé dur contre une équipe qui a beaucoup eu le ballon et était sur le point d’arracher un point sur le terrain adverse quand Marcelino Moreno a battu Clément Diop d’une tête bien placée alors qu’il ne restait que quelques secondes à écouler au temps ajouté (90+4).

«Si j’avais le choix, j’aurais préféré prendre le but un peu plus tôt», a laissé tomber Wifried Nancy en point de presse.

Et le pire dans tout ça, c’est que quelques secondes plus tôt, Sunusi Ibrahim a eu une chance de concrétiser le vol des trois points, mais s’est un peu empêtré dans ses pieds plutôt que de donner la balle à Ahmed Hamdi, en meilleure position que lui pour décocher un tir.

C’est donc sur une fiche d’une victoire et deux défaites que le XI montréalais conclut cette séquence de trois rencontres en huit jours et surtout en se disant qu’il méritait un meilleur sort que ça.

Contrôle

Le CF Montréal s’est retrouvé face à l’équipe qui domine la MLS en ce qui concerne la possession de balle cette saison.

Et même si les locaux se sont créé une ou deux bonnes occasions, les Montréalais ont généralement bien tenu le compte et freiné les menaces.

«C’est difficile, on a subi, on sentait qu’on reculait un peu trop ils nous ont mis beaucoup de pression», a reconnu Wilfried Nancy après la rencontre.

«Le regret que j’ai est que cette action vient d’une action offensive de notre part qu’on aurait mieux gérée et on aurait pu mieux gérer leur reprise de possession en faisant une faute par exemple.»

Pas à l’aise

À un troisième match en huit jours, Wilfried Nancy a choisi de titulariser deux ailiers comme pistons plutôt que des défenseurs latéraux.

Si Mathieu Choinière a mis du temps à trouver son rythme, Lassi Lappalainen n’a jamais vraiment trouvé le sien.

En positionnant deux ailiers qui sont habitués à couvrir un peu moins de terrain, le jeu de transition montréalais en a souffert, surtout dans les récupérations de balles.

Les choses se sont rééquilibrées en seconde demie quand Zorhan Bassong, très bon, et Mustafa Kizza sont entrés dans la rencontre.

La rencontre pourrait avoir coûté cher au CF Montréal puisque Romell Quioto a quitté sur un brancard en seconde demie.

Dans la même catégorie