/news/politics

Loi 101: Legault défend sa réforme auprès de Trudeau

Photo courtoisie JOSIE DESMARAIS

Le premier ministre du Québec, François Legault, a écrit à son homologue fédéral, Justin Trudeau pour défendre sa réforme de la loi 101 et l’invite «à se rallier à ce geste d’affirmation en faveur du français au Québec».

• À lire aussi: Simon Jolin-Barrette répond aux questions sur la réforme de la loi 101

Dans sa lettre envoyée à Justin Trudeau et publiée samedi sur les réseaux sociaux, François Legault a rappelé que «le français est au fondement même de notre identité et de notre culture» et que «protéger la langue française est l’une des responsabilités les plus importantes, voire la plus grande responsabilité d’un premier ministre du Québec».

«Il faut se rendre à l’évidence: malgré les mesures adoptées dans les dernières décennies, le déclin du français se poursuit. Un geste fort s’impose pour renverser cette tendance», a-t-il écrit dans sa lettre.

Il a expliqué qu’avec sa réforme de la loi 101, déposée il y a deux jours, son «gouvernement s’apprête à poser un geste important afin d’assurer l’avenir de la langue française au Québec».

M. Legault a ensuite énuméré les grandes lignes de sa réforme. On y retrouve notamment l’«exemplarité de l’État dans l’utilisation du français dans ses communications avec les personnes morales et les autres gouvernements», l’«augmentation des investissements pour les programmes de francisation offerts aux immigrants», l’«établissement du français comme langue de travail pour les entreprises situées au Québec et régies par des lois fédérales», ou encore la «prédominance du français dans l’affichage commercial».

Dans sa lettre, il a également souligné qu’à l’époque de son adoption en 1977, «la loi 101 a suscité beaucoup de controverse au Canada, mais quelques décennies plus tard, des hommes politiques canadiens et des observateurs n’ont pas hésité à la qualifier de ‘’grande loi canadienne’’».

Dans la même catégorie