/news/coronavirus

«On a vraiment l’impression de retrouver la Floride d’avant la pandémie»

Les Floridiens retrouvent leurs routines pré pandémie puisque le déconfinement dans cet État est bel et bien commencé.

• À lire aussi: États-Unis: malgré la levée des restrictions, certains ne sont pas prêts à tomber le masque

• À lire aussi: Walmart : les clients vaccinés n'auront plus à porter le masque

C’est que depuis deux jours, les centres pour le contrôle et la prévention des maladies ont changé leur recommandation sur les mesures sanitaires aux États-Unis et depuis cette annonce plusieurs chaînes ont décidé d’abolir le port du masque dans leurs commerces.

Par contre, ce ne sont pas tous les magasins qui ont emboité le pas.

«Il y a des entreprises qui ont décidé, pour protéger leurs employés, d’imposer toujours le masque, comme la chaîne Target, que nous avons déjà eue au Canada, CBS et Wallgreen», a mentionné Marie Poupart, journaliste en Floride, en entrevue à LCN, dimanche.

La Floride a été l’un des premiers États à accorder un peu plus de libertés en ce qui concerne les mesures sanitaires.

«On a vraiment l’impression de retrouver la Floride d’avant la pandémie. Il faut dire que le gouverneur [Ron] DeSantis a toujours été anti-règlementation au niveau de la pandémie ce qui fait que nous, depuis septembre, on vit une très grande liberté en Floride, alors je n’aurai pas du tout le même souvenir de la pandémie que vous au Québec», a rappelé la journaliste.

Réticence chez les jeunes Américains 

Selon ses observations c’est entre 25 et 50 % de la population qui ne porte plus le masque. Le pourcentage peut varier selon l’endroit. Par exemple, les citoyens vivant dans les villes plus au sud-est ont tendance à garder un peu plus le masque, contrairement aux citoyens du centre de la Floride.

En entrevue avec Michel Jean, elle a mentionné qu’il y avait une tendance de relâchement dans les commerces qui s’adressent à une clientèle plus jeune.

«Les jeunes sont un peu réfractaires aux vaccins. Moi je parle à des jeunes autour de moi, et beaucoup ne veulent pas se faire vacciner. Ils se sentent fort et n’ont presque jamais cru en la pandémie finalement.»

Pour la journaliste, la sensation de se promener dans les magasins sans masque était spéciale.

«Quand je me suis promené dans les allées, je me sentais un peu nu et en même temps j’avais peur que les gens me regardent de haut et que certains soient frustrés que je ne porte plus le masque parce qu’évidemment il y a des gens qui ne se sentent pas en sécurité», a souligné Marie Poupart.

La vaccination continue de bien se dérouler dans l’État de la Floride et ceci est en grande partie en raison de l’accessibilité du vaccin.

«Trente-trois pour cent des gens en Floride sont complètement vaccinés et on peut se faire vacciner partout. On peut se faire vacciner à l’aéroport, on peut se faire vacciner chez Publix, on peut se faire vacciner dans les unités mobiles. Même qu’en fin de semaine à West Palm Beach, un restaurant offrait un breuvage gratuit si les clients se faisaient vacciner dans l’unité à côté.»

Rappelons que dans l’État de l’Ohio, les Américains vaccinés sont automatiquement éligibles à un tirage d’un million de dollars pendant cinq semaines.