/news/society

Onze journées de grèves pour les employés de soutien du SCFP

Bloc école

Photo d'archives

Mécontents des plus récentes offres du gouvernement quant aux hausses salariales dans leur milieu, 10 000 travailleurs de soutien du secteur public en éducation tiendront 11 journées de grève en mai et en juin.

Représentés par le Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP), les membres de 18 établissements et commissions scolaires débuteront leurs protestations cette semaine, à commencer par les employés de soutien de l’Abitibi-Témiscamingue et de la Baie-James.

Le syndicat reproche notamment au gouvernement québécois de faire stagner les négociations en ne proposant aucune bonification supplémentaire. Depuis décembre 2019, Québec serait resté ferme sur son offre de 5 % de hausse salariale sur trois ans, plus un montant forfaitaire, a avancé le SCFP.

Ce dernier montant équivaudrait à 3 % du salaire d’un travailleur et ne serait versé qu’une seule fois. Une hausse de 1 % est aussi prévue si l’économie le permet, «un acte de foi» a indiqué par voie de communiqué le SCFP, dimanche.

Du côté du syndicat, on estime que le retard salarial du secteur public (FTQ) est de 9,2 %. En moyenne, les employés du secteur touchent un peu moins de 40 000 $ par année, tandis que les travailleurs temporaires et occasionnels gagnent environ 28 000 $.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.