/regional/montreal/montreal

CHUM : un nouveau centre ambulatoire en cancérologie

11 ans après la première pelletée de terre du CHUM, la construction de l’imposant centre hospitalier est enfin achevée.

• À lire aussi: Montréal reporte une vingtaine de chantiers

• À lire aussi: Une partie d’une grue percute le CHUM

• À lire aussi: EXCLUSIF | Déjà de la moisissure au nouveau CHUM

On avait l'impression que le grand projet de trois milliards était terminé depuis deux ans, mais ce n'était pas le cas. Il restait des espaces à aménager, comme le nouveau centre ambulatoire en cancérologie, qui va regrouper tous les services aux patients.

Le nouvel espace permettra désormais d'offrir tous les services au même endroit et de rapatrier des médecins et patients qui étaient dispersés dans plusieurs cliniques. Les premiers patients seront accueillis le 14 juin. 

L’une de ces personnes, Mireille Provost, a bien hâte, puisqu’elle pourra y recevoir des traitements, voir son infirmière, son pharmacien et le chirurgien, s'il le faut.

«Je n’aurai pas besoin de courir d'un bord à l'autre, à l'autre, à l'autre», a déclaré Mireille Provost au TVA Nouvelles.

En février dernier, des médecins d'un autre hôpital lui ont diagnostiqué un cancer des ovaires.

«Ça a pris six mois, six mois avant d'avoir mon rendez-vous, puis avec de gros maux de ventre... Je ne me pouvais pas», explique-t-elle.

Mireille Provost a été opérée et reçoit maintenant des traitements de chimiothérapie au CHUM. 

Chaque jour, c'est plus de 500 patients qui visitent le centre ambulatoire en cancérologie du CHUM. Par année, ça représente environ 9000 patients.

Parmi les avantages de ce nouveau centre ambulatoire, les malades enregistrés auront désormais accès à un service pour éviter de se rendre aux urgences du CHUM.

Dans la même catégorie