/finance/homepage

Ouverture des terrasses: «un bon point de départ»

La réouverture des terrasses de restaurants est un «bon point de départ», selon Jean Bédard, président et chef de la direction de Sportscene.

• À lire aussi: Les terrasses de restaurants pourront rouvrir le 28 mai au Québec

• À lire aussi: Les rassemblements extérieurs privilégiés?

«C’est ce qu’on réclamait depuis quelques semaines. C’est-à-dire de commencer quelque part. On est une industrie qui a beaucoup de travail à faire pour retrouver une certaine normalité», raconte M. Bédard.

«Depuis le début, on dit que la meilleure façon de recommencer à recevoir des clients c’est par les terrasses», ajoute-t-il.

Mais est-ce que ce sera suffisant pour relancer les activités, d’autant plus que ce ne sont pas tous les restaurateurs qui ont ou peuvent avoir des terrasses?

«Évidemment, en 6-7 semaines [pour retourner en zone jaune ou verte], ça implique beaucoup beaucoup d’ajustements pour l’ensemble de l’industrie. (...) Mais on souhaite que rapidement on soit capable de modifier certaines mesures dans les zones orange et jaunes pour faciliter cette transition-là», explique-t-il.

Un des défis sera le recrutement de personnel, alors que plusieurs personnes ont fait une croix sur l’industrie durant la pandémie.

«Oui, absolument! Ce signal-là on l’attend depuis longtemps. D’avoir une date, d’avoir quelque chose de concret, ça va aider beaucoup les restaurateurs à rappeler leurs employés. Ce qu’on souhaite, par contre, c’est que c’est une étape vers un déconfinement beaucoup plus complet», explique Jean Bédard.

Le chef de direction du groupe Sportscene est somme toute optimiste envers la saison estivale. «On risque d’avoir un été plus intéressant que l’année passée», dit-il.

Dans la même catégorie