/finance/homepage

Top Aces à la conquête du monde

Top Aces, une entreprise spécialisée dans l’entraînement au combat aérien et établie sur le terrain de l’aéroport de Saguenay, est en pleine ascension grâce à un contrat de quatre ans décroché en Allemagne.

Top Aces a déjà obtenu en 2017 un contrat de dix ans pour servir de partenaire d’entraînement aux Forces armées canadiennes (FAC), estimé à 500 millions $.«Nous venons d’obtenir le même type de contrat, à plus petite échelle, en Allemagne. Et on vise d’autres partenariats en Europe, avec les Britanniques», a expliqué le directeur de la base de Saguenay, François Laroche.

«On a aussi des projets avec les États-Unis», a ajouté le vice-président de Top Aces, James Manning. «Nous pourrons ainsi miser sur une technologie qui rendra les menaces plus réalistes pendant les exercices.»

L’entreprise compte des bases à Cold Lake, Halifax et Victoria, mais celle de Saguenay est le plus important centre de maintenance au pays, avec une soixantaine d’employés.

«On joue un peu le rôle des méchants dans les entraînements», a précisé M. Laroche. «Nos pilotes se rendent sur les sites d’entraînement et participent aux exercices de combat et d’interception.»

La compagnie Top Aces s’est installée dans un hangar appartenant à Promotion Saguenay sur le site de l’aéroport de Bagotville. Les locaux étant rapidement devenus trop petits, l’entreprise a aménagé un dôme temporaire de 500 000 $, auquel Promotion Saguenay a contribué pour 75 000 $.

«Ça nous a permis d’ajouter de 8 à 12 emplois qu’on donnait en sous-traitance à Montréal», a indiqué le vice-président.

La mairesse de Saguenay et présidente de Promotion Saguenay, Josée Néron, a visité la succursale lundi après-midi, les succès d’entreprise comme Top Aces étant bienvenus pour le développement économique de la région.