/news/coronavirus

Un départ sans conséquences sur la campagne de vaccination, assure Ottawa

Le départ du responsable de la distribution des vaccins au Canada n’aura pas d’impact sur la campagne de vaccination à travers le pays.

• À lire aussi: Le responsable de la distribution des vaccins au Canada quitte son poste

• À lire aussi: O’Toole réclame la vaccination pour tous pour d’ici le 24 mai

• À lire aussi: «Le Québec est sur la bonne voie» de recevoir les doses requises, confirme le major Fortin

C’est ce qu’affirme le gouvernement Trudeau, à la suite du retrait du major-général Dany Fortin qui a quitté ses fonctions en raison d’une enquête militaire dont il est la cible.

«Les forces armées ont toute la capacité logistique et opérationnelle de livrer les vaccins», assure la ministre fédérale de l’Emploi, Carla Qualtrough.

En début de soirée, le gouvernement fédéral a annoncé que c’est la brigadière générale Krista Brodie qui succédera à Dany Fortin en tant que responsable de l’opération de distribution de vaccins au Canada. Cette dernière secondait le major-général depuis son entrée en fonction en novembre dernier.

Allégations de nature sexuelle  

Par ailleurs, plusieurs sources ont confirmé au TVA Nouvelles que l’enquête visant Dany Fortin concernait des allégations de nature sexuelle.

L’avocat du haut gradé affirme que c’est une journaliste qui a informé le major-général Fortin des allégations le visant.

«Cela l’a pris complètement par surprise. Il dément vigoureusement et catégoriquement cette allégation», affirme Maître Mark Létourneau.

Les partis d’oppositions à Ottawa réclament des précisions quant aux gestes reprochés au major-général.

Jusqu’ici, le gouvernement Trudeau a été avare de détails sur cette affaire. Contrairement à son habitude, le premier ministre du Canada n’a pas répondu aux questions des journalistes à la suite d’une annonce gouvernementale à laquelle il a participé lundi.

«Depuis vendredi, on a un gouvernement libéral pas du tout transparent, qui ne dit pas la vérité aux gens. On ne sait pas quelles sont ces allégations sexuelles. On ne sait pas s’il y avait des vérifications qui avaient été faites. On ne sait pas comment les opérations vont se poursuivre malgré son départ», a déclaré le chef adjoint du NPD, Alexandre Boulerice.

Dans la même catégorie