/news/politics

Plan de déconfinement: «un été de liberté» pour le Québec

Les Québécois vont retrouver progressivement leur liberté et faire des « petits partys » dans les maisons. Le port du masque ne sera plus nécessaire dans la plupart des lieux publics à la fin du mois d’août, si 75 % des gens de 12 ans et plus reçoivent leurs deux doses du vaccin contre le virus d’ici là.

• À lire aussi: Déconfinement: voici le calendrier du retour à une vie un peu plus normale

« Cet été de liberté, je pense que c’est vraiment mérité, personne ne l’aura volé », a lancé mardi le premier ministre, qui dévoilait son calendrier « prudent » de déconfinement en vue de la saison estivale.

Stevens LeBlanc/JOURNAL DE QUEBEC

La majorité des régions passeront en zone orange d’ici la fin mai, ce qui permettra la réouverture des restaurants, des gyms, et le retour des élèves de 3e, 4e et 5e secondaire à temps plein en classe.

Deux semaines plus tard, une grande partie du Québec basculera au niveau d’alerte jaune. Le 14 juin est donc synonyme de réouverture des bars et de la reprise des matchs pour les sports d’équipe extérieurs. Cette progression culminera par un passage au vert à la fin du mois de juin.

« Ça veut dire quoi, le vert ? Ça veut dire 10 personnes provenant de trois résidences vont pouvoir se voir dans les maisons, a insisté le premier ministre. On peut appeler ça des petits partys ! »

Sans le masque

Certains Québécois pourront même goûter au plaisir de recevoir famille et amis à la maison sans devoir arborer un couvre-visage et garder deux mètres de distance avec les convives. 

Mais attention, cette permission n’est pas recommandée pour tous. Cet allègement ne sera autorisé formellement qu’aux personnes ayant reçu deux doses du vaccin. 

« Idéalement », le couvre-visage est toujours conseillé pour les autres citoyens qui n’ont pas encore une couverture vaccinale complète, a fait valoir le directeur national de santé publique, Horacio Arruda.

Écoutez le résumé du point de presse avec Vincent Dessureault sur QUB radio: 

La 2e dose devancée

Les allègements accordés sont basés sur le niveau d’immunité collective face à la COVID-19. Tout indique que l’objectif d’administrer une première dose à 75 % des adultes sera atteint le 15 juin, au lieu du 24 juin. La campagne de vaccination devrait d’ailleurs s’accélérer, a précisé le ministre de la Santé, Christian Dubé. 

Grâce à l’arrivée de vaccins supplémentaires, les rendez-vous pour l’injection de la seconde dose du sérum seront devancés. 

Les adolescents de 12 à 17 ans recevront leur première injection début juin et leur deuxième avant la rentrée scolaire de septembre prochain. 

Le Comité sur l’immunisation du Québec et le Comité consultatif national de l’immunisation viennent d’autoriser à leur tour l’utilisation du vaccin Pfizer pour cette catégorie d’âge.

Fini le couvre-feu

Notons qu’une première vague d’assouplissements s’appliquant à l’ensemble de la province, à l’exception des régions visées par les mesures spéciales d’urgence, est également prévue dès le 28 mai. 

François Legault a confirmé que le couvre-feu sera levé partout au Québec à compter de cette date. Les Québécois cesseront donc d’être assignés à domicile de 21 h 30 à 5 h et les déplacements entre régions seront de nouveau permis. 

Les grandes salles de spectacles et les stades extérieurs pourront accueillir un maximum de 2500 personnes. 

Les autorités de santé publique donnent également le feu vert à la réouverture des terrasses extérieures des restaurants et des rassemblements dans l’arrière-cour des maisons.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.