/news/tele

Inculpation de Luc Wiseman: comme une bombe dans le milieu artistique québécois

L’annonce de l’inculpation de Luc Wiseman pour des crimes sexuels a eu l’effet d’une bombe dans le milieu artistique, vendredi.

• À lire aussi: Le producteur de TLMEP accusé de crimes sexuels sur un enfant

• À lire aussi: Le producteur Luc Wiseman s’expose à une peine sévère

Après Guy Cloutier, Éric Salvail et Gibert Rozon, c’est un autre poids lourd du show-business québécois qui se trouve au banc des accusés.

Consterné, Guy A. Lepage a coupé ses liens avec Luc Wiseman dès qu’il a appris la nouvelle de l’arrestation du coproducteur de Tout le monde en parle, vendredi matin, en même temps que tout le monde.

« La décision a été instantanée », a-t-il confirmé au Journal.

Pendant ce temps, le producteur déchu a remis sa démission du Groupe Avanti, qu’il dirigeait depuis 1990.

Le 2 mai dernier, Luc Wiseman avait également abandonné la présidence du conseil d’administration de l’École nationale de l’humour (ÉNH).

« Quand il a démissionné, il avait mentionné qu’il fallait qu’il s’occupe de lui », nous a confié Louise Richer, la directrice de l’ÉNH, qui était « totalement ébranlée » au bout du cellulaire.

« Je suis atterrée. Je n’ai pas de mots. Je ne me suis jamais doutée que c’était à cause de ça qu’il partait. »

Quant à Guy A. Lepage, il a souligné que sa « première pensée est pour la victime présumée et, après ça, pour les employés d’Avanti. »

Il compte d’ailleurs aborder le sujet à son émission, dimanche soir, a-t-il annoncé. « C’est certain que je vais faire une déclaration », a-t-il résumé.

Les émissions restent  

Radio-Canada et Télé-Québec ont fait savoir qu’ils continueront de faire affaire avec Avanti Groupe et que les émissions resteront accessibles sur leur plateforme vidéo respective, « pour ne pas pénaliser leurs artisans et artistes », a justifié Radio-Canada.

« Le développement ainsi que les tournages se poursuivront également, en prévision de leurs mises en ondes dans la prochaine saison de diffusion », a pour sa part indiqué une porte-parole de Télé-Québec, Catherine Leboeuf.

À l’exception de l’humoriste Cathy Gauthier, qui s’est dite, sur Twitter, « sous le choc » de l’arrestation de son ancien producteur, peu de personnalités connues avaient commenté publiquement l’affaire, au moment d’écrire ces lignes.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.