/news/municipales2021

Denis Coderre se réjouit du sondage de Léger

Photo d'archives, Martin Chevalier

L’ex-maire et candidat à la mairie de Montréal Denis Coderre s’est réjoui, mardi, des résultats d’un sondage lui donnant une nette longueur d’avance sur Valérie Plante.

• À lire aussi: Coderre amorce la course en tête

• À lire aussi: Mairie de Montréal: Coderre ne jouera pas le jeu des attaques personnelles

• À lire aussi: Denis Coderre présente trois nouvelles candidates

Selon un coup de sonde de la firme Léger réalisé pour le compte du «Journal de Montréal», M. Coderre dispose d’une avance de 12 points sur Mme Plante.

L’ancien maire fait notamment le plein d’appuis chez les répondants plus âgés, tandis que les jeunes soutiennent majoritairement l’actuelle mairesse.

«C’est vrai que ce matin, le Léger est une belle tape dans le dos», s’est réjoui M. Coderre en félicitant son équipe dans une déclaration écrite partagée sur son compte Twitter.

«Ce qui transparaît là-dedans, c’est que l’administration de projet Montréal manque royalement d’écoute et d’humilité face aux citoyens. Et ils lui font savoir aujourd’hui», a poursuivi le candidat, tout en appelant son équipe à faire preuve d’humilité et en rappelant qu’il reste encore plusieurs mois avant les élections municipales en novembre prochain.

Projet Montréal, de son côté, a évité de commenter directement les données de Léger en préférant regarder vers l’avant.

«Au cours des prochains mois, nous allons continuer d’aller à la rencontre de la population montréalaise et de l’écouter au sujet de ses préoccupations en matière d’habitation, de mobilité et de relance. Nous aurons l’occasion de lui présenter un plan concret pour les quatre prochaines années», a déclaré Catherine Cadotte, attachée de presse de la mairesse.

«Nous savons que les Montréalaises et les Montréalais sont prêts et ne veulent pas retourner en arrière», a-t-elle ajouté.

Si le sondage donne une nette avance à Ensemble Montréal, les jeux sont encore loin d’être faits dans la métropole.

«Près de la moitié des électeurs sont encore indécis. Il est encore trop tôt pour que M. Coderre puisse dire qu’il est dans le siège du conducteur», avait noté Christian Bourque, vice-président de Léger, en entrevue avec le «Journal».

Dans la même catégorie