/regional/sherbrooke/centreduquebec

Pénurie de main-d'œuvre à Princeville

À Princeville, au Centre-du-Québec, la pénurie de main-d’œuvre est encore plus criante à l’heure actuelle qu’elle ne l’était avant le début de la pandémie.

Plusieurs entreprises de la ville peinent à trouver des employés.

C’est le cas du fabricant de toiles de bateaux Convertex, qui aimerait pourvoir une dizaine de postes. Lemoltech, une compagnie qui se spécialise dans les pièces moulées en aluminium, cherche une quinzaine de personnes.

Véritable référence dans son domaine au Québec, le manufacturier de bateaux Princecraft à besoin d’une quarantaine de nouveaux employés.

Malgré des campagnes d'embauche agressives, ces entreprises n'arrivent pas à combler leurs besoins. Peu ou pas de candidats se manifestent

Autre casse-tête pour les entreprises, les délais d'immigration pour les travailleurs étrangers, dont l'arrivée est retardée. Sur les 350 employés de Princecraft, une quarantaine sont issus de l'immigration.

Leur recrutement n’est pas si compliqué, puisque certains sont déjà en sol québécois. Ce sont surtout les technicités liées à leurs permis de travail qui posent problème aux entrepreneurs.

La surenchère à laquelle les entreprises se livrent a des conséquences sur la compétitivité et les projets d'expansion de plusieurs d'entre elles.

La pénurie est telle qu’elles affirment refuser des contrats parce qu'elles n'ont pas suffisamment d'employés.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.