/news/coronavirus

Le Manitoba autorise une 2e dose de Pfizer ou de Moderna pour les vaccinés AstraZeneca

Le Manitoba a annoncé, lundi, que les personnes ayant reçu le vaccin d’AstraZeneca pour la première dose pourront recevoir celui de Pfizer ou de Moderna pour leur seconde inoculation.

• À lire aussi: 2e dose d’AstraZeneca: Québec exige un délai de huit semaines

• À lire aussi: Confusion dans la campagne de vaccination au Saguenay-Lac-Saint-Jean

• À lire aussi: Vacciner dans les parcs?

«Les personnes qui ont reçu une première dose du vaccin d’AstraZeneca (Covishield) peuvent maintenant recevoir tout vaccin à ARN messager (Pfizer ou Moderna) comme deuxième dose, dans la mesure où elles remplissent les critères provinciaux d’admissibilité à la deuxième dose», a indiqué le gouvernement du premier ministre Brian Pallister dans son bulletin sur la vaccination, lundi.

La province des Prairies a décidé d’aller de l’avant avec cette nouvelle directive après avoir pris connaissance d’une étude espagnole sur le sujet.

«Une étude espagnole a été publiée et a montré que les personnes qui ont reçu une deuxième dose d’un vaccin à ARN messager après AstraZeneca avaient une bonne réponse immunitaire», a soutenu en point de presse la Dre Joss Reimer, médecin en chef du ministère de la Santé et des Aînés et responsable du groupe de travail sur la campagne de vaccination au Manitoba.

«Nous avons vu que changer de produit entre les doses pour quasiment tous les autres vaccins donne toujours une bonne efficacité. Cela signifie que nous recommanderons que votre deuxième dose soit avec un vaccin à ARN messager, soit Pfizer ou Moderna», a-t-elle précisé.

La santé publique de la province a attendu avant de donner ses nouvelles consignes pour la 2e dose, comptant sur une étude britannique à ce sujet et qui ne sera finalement pas publiée avant la fin du mois de juin.

Le Manitoba a également ouvert l’éligibilité à la seconde dose aux personnes qui ont reçu une première dose avant le 8 avril.

Rappelons que le Québec a décidé de continuer d’offrir une dose d’AstraZeneca à ceux qui avaient déjà été injectés avec ce vaccin à vecteur viral. Le Comité consultatif national de l’immunisation (CCNI) avait par ailleurs recommandé de ne pas mélanger les types de vaccins entre les doses.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.