/news/coronavirus

Vacciner dans les parcs?

Le ministre de la Santé, Christian Dubé, évoque la possibilité de mener des opérations de vaccination dans les parcs où d’importants rassemblements ont été observés durant la fin de semaine, la première sans couvre-feu depuis plusieurs mois.

• À lire aussi: EN DIRECT | Les derniers développements sur le coronavirus

• À lire aussi: L’engouement ne se dément pas pour AstraZeneca à Québec

• À lire aussi: COVID-19 et rassemblements: «il y a un danger même à l’extérieur»

«Je ne veux pas mettre ça uniquement sur les jeunes, mais il faut bien se rappeler qu’on a dit clairement [...] : pour être capable d’avoir un bon déconfinement et un retour à la normale en septembre prochain, il faut suivre les consignes sanitaires et se faire vacciner», a d’abord réagi le ministre, lundi.

Il a ensuite mentionné que son gouvernement annoncerait sous peu, jeudi probablement, de nouvelles mesures pour «rejoindre ces clientèles-là».

«Si nos jeunes ont de bonnes raisons de vouloir se retrouver dans les parcs ou sur les terrasses, bien ce n’est pas compliqué, on va aller les rejoindre dans les parcs et dans les terrasses», a-t-il expliqué.

Au sujet des nombreux débordements observés dans des parcs durant la première fin de semaine du printemps sans couvre-feu, Christian Dubé dit espérer «qu’il n’y aura pas d’effets négatifs importants».

«L’effervescence des premiers était normale, regardons comment ça va se développer dans les prochains jours, mais je pense que les gens comprennent que c’est important de respecter les règles», affirme-t-il.

En théorie, les rassemblements ne doivent pas excéder huit personnes à l’extérieur et la distanciation physique doit être maintenue à cette étape-ci du déconfinement.

Or, plusieurs rassemblements d’importance, parfois sans distanciation, ont été observés dans des parcs et autres lieux publics dans plusieurs villes durant la fin de semaine.

Pendant ce temps, le nombre de cas de COVID-19 est repassé pour la toute première fois depuis septembre dernier sous la marque des 300 cas, avec à peine 276 infections annoncées lundi et un seul décès.

Les hospitalisations dues au virus, elles, n’ont guère varié avec 362 malades alités (-2), dont 89 aux soins intensifs (-1).

Ces données encourageantes arrivent alors que le Québec a fait un pas de plus vers son déconfinement avec le passage de la grande majorité des régions en zone orange, exception faite de Laval, Montréal et de certaines portions de l’Estrie, de Chaudière-Appalaches et du Bas-Saint-Laurent.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.