/news/currentevents

Payer 2000 $ pour obtenir son permis sans suivre son cours

FRAUDE SAAQ PERMIS

Photo Francis Pilon

La Société de l’assurance automobile du Québec enquête sur une fraude qui permettrait aux élèves d’obtenir un permis de conduire probatoire sans jamais mettre les pieds dans une salle de cours, en échange d’une somme allant jusqu’à 2000 $.

Le Journal a appris qu’une fraude circule sur le réseau social Snapchat depuis le mois dernier. Des internautes publient sur cette plateforme des offres pour obtenir un permis avec, semble-t-il, la complicité d’écoles de conduite. 

Avant d’obtenir un permis probatoire, il faut normalement obtenir un permis d’apprenti conducteur et suivre avec succès un cours de conduite. 

Les élèves doivent également réussir des examens théoriques.

Mais des petits fraudeurs proposent aux jeunes sur Snapchat de ne jamais faire leurs cours, qui sont pourtant obligatoires au Québec. En échange, ils leur demandent entre 1500 $ et 2000 $, 

En prime, les réponses aux différents tests théoriques, dont celui de la SAAQ, sont données aux clients. 

Enquête en cours

« Pour nous, c’est tolérance zéro et on prend ça très très au sérieux, assure Mario Vaillancourt, porte-parole de la SAAQ. On est en train d’enquêter et d’examiner la situation auprès des écoles concernées avec l’Association québécoise des transports. On a beaucoup de moyens pour trouver les tricheurs aussi. »

« Pour 1500 $, tu ne te casses pas la tête pour les cours, c’est le bureau qui signe tout et qui s’occupe des papiers. On te donne même les réponses des exams au besoin », peut-on lire sur une des publications Snapchat. Celles-ci disparaissent normalement au bout de 24 heures... à moins qu’une personne ne les télécharge.

Le prix pour un cours de conduite est d’un peu plus de 900 $ dans les écoles du Québec. 

Notre représentant a contacté incognito une des personnes qui vend ce service par messages textes. Celle-ci n’a pas voulu s’identifier et a refusé de nous parler au téléphone. 

« Si t’es prêt, t’as du cash, je te donne rendez-vous la semaine prochaine. Vite, parce que j’ai trop de personnes qui me demandent en ce moment », nous écrit le fraudeur. 

Il a brusquement cessé de nous écrire lorsque Le Journal a demandé les noms des écoles de conduite qui étaient au cœur de ce stratagème de fraude. 

« On est au courant de l’événement et un rapport a effectivement été rédigé. Cependant, par souci de confidentialité, nous ne commenterons pas davantage », indique le Service de police de la Ville de Montréal. 

Selon nos informations, la plainte a été déposée par une école de conduite située à Ville Saint-Laurent et dont le nom était mentionné sur les publications Snapchat faites par les fraudeurs. 

Contacté à ce sujet, le propriétaire de l’école en question s’est dit « sous le choc ». Il a ensuite refusé notre demande d’entrevue par « craintes de représailles ». 

La SAAQ indique au Journal que 700 contrôles ont été réalisés en 2020 dans des écoles de conduite du Québec. Neuf d’entre elles ont été sanctionnées pour divers manquements.