/news/coronavirus

La CNESST permet d’abandonner les masques au travail dans certaines régions

Asian female office worker wearing face mask working in new normal office and doing social distancing during corona virus covid-19 pandemic

Photo Adobe Stock

Les travailleurs des régions vertes ou jaunes pourront commencer, sous certaines conditions, à délaisser le masque au travail, a indiqué la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) lundi matin.

• À lire aussi: EN DIRECT | Les derniers développements sur le coronavirus

• À lire aussi: Vaccination: on déroule le tapis rouge pour les jeunes!

L’organisation a indiqué, dans une mise à jour de ses règles, qu’une seule mesure parmi la distanciation physique, les barrières physiques ou le port du masque doit désormais être appliquée dans les milieux de travail pour les interactions à moins de deux mètres en zone jaune et verte.

«Le port du masque est recommandé comme mesure complémentaire aux mesures de la hiérarchie de prévention (distanciation, barrières physiques)», a ajouté la CNESST.

Par contre, les travailleurs toujours en zone orange, ou éventuellement en zone rouge si une région venait à retourner à ce palier, doivent continuer à porter le masque de procédure au travail en plus de maintenir la distanciation physique et les barrières physiques, au besoin.

«Pour le travail effectué à l'extérieur, le port du masque de qualité est obligatoire lorsque les interactions à moins de deux mètres sont inévitables», a précisé l’organisation.

Par ailleurs, le nettoyage des outils communs et les protections oculaires deviennent facultatifs en zone jaune et verte, tandis que le télétravail demeure obligatoire, dans la mesure du possible, en zone orange.

«L'allègement des mesures sanitaires en milieu de travail est un signe que nous commençons à sortir de la pandémie. C'est positif. Il faut toutefois demeurer vigilants, et c'est pour cette raison que nous levons ces mesures progressivement, selon les niveaux d'alerte dans chacune des régions du Québec», a commenté le ministre du Travail, Jean Boulet, par communiqué.

Dans la même catégorie