/regional/quebec/quebec

Vaccination à Québec: le Vaccin-O-Bus prend la route

Photo Stevens Leblanc

Le Vaccin-O-Bus du CIUSSS de la Capitale-Nationale prend la route dès ce lundi et sillonnera au cours des prochaines semaines différents points chauds pour offrir rapidement des vaccins avec une capacité de 130 personnes par jour.

• À lire aussi: EN DIRECT | Les derniers développements sur le coronavirus

• À lire aussi: Vaccination: on déroule le tapis rouge pour les jeunes!

L’autobus a été dévoilé lundi matin au centre de vaccination ExpoCité. Facilement reconnaissable à sa couleur verte, les gens pourront le trouver à divers endroits de la région au cours de l’été.

Photo Stevens Leblanc

Sa première sortie aura lieu lundi au Centre de formation professionnelle Louis-Jolliet, alors que d’autres centres de formation semblables seront visités d’ici la fin de la semaine.

«Le but est d’aller chercher les gens, principalement nos jeunes, moins enclins à prendre rendez-vous. On va aller dans leurs milieux scolaires pour leur offrir la vaccination»

L’autobus doit aussi visiter des parcs et autres lieux publics de Québec au cours du weekend prochain et de ceux à venir.

«On va aussi aller dans des milieux chauds de Québec, des milieux actifs. On sait que notre parc Victoria est très couru, les plaines d’Abraham. [...] Le but, c’est de rapprocher le vaccin de l’usager», explique Patricia McKinnon, directrice de la campagne de vaccination du CIUSSS de la Capitale-Nationale.

Photo Stevens LeBlanc

L’itinéraire complet du Vaccin-O-Bus sera annoncé chaque jour par le CIUSSS via ses plateformes web. Des événements comme Le Festif de Baie-Saint-Paul et la Baie de Beauport devraient recevoir la visite de la clinique mobile.

Créatifs et imaginatifs 

Présente lors du dévoilement lundi, la vice-première ministre Geneviève Guilbault a salué l’initiative, soulignant la proactivité des équipes de vaccination de la région.

Ces initiatives font de la Capitale-Nationale la région avec le deuxième plus haut taux de couverture vaccinale au Québec a insisté l’élue.

«Je sais, pour les côtoyer de près, à quel point les gens à Québec travaillent fort. [...] On est créatifs, imaginatifs, et ce matin c’est un des exemples de ce qu’on est capable de faire. On s’adapte, on est flexible», a fait remarquer Mme Guilbault.

Photo Stevens Leblanc

De son côté, le PDG du CIUSSS a parlé d’audace pour décrire les initiatives de ses équipes.

«On a montré beaucoup d’agilité depuis le début et la campagne de vaccination aussi se porte bien parce qu’on déploie plusieurs moyens variés», salue Michel Delamarre.

Mini-clinique sur roues 

Au quotidien, le Vaccin-O-Bus sera opéré par quatre personnes, soit un chauffeur, un employé de soutien administratif et deux infirmières.

On y retrouve 6 places assises pour des patients, qui doivent comme toujours attendre une période de 15 minutes avant de quitter. La capacité pourrait toutefois être augmentée si la météo le permet sur certains sites. On prévoit une capacité maximale de 130 vaccins par jour.

«Les gens, après leur vaccin, peuvent attendre assis sur une chaise à l’extérieur pendant le 15 minutes où on surveille, donc ça permet de faire plus de volume», explique Isabelle Beaulieu, directrice adjointe de la campagne de vaccination au CIUSSS de la Capitale-Nationale.

Dans l’autobus, en plus du traditionnel réfrigérateur, on retrouve tout le nécessaire administratif pour confirmer l’identité des patients ayant reçu le vaccin et pour distribuer immédiatement les preuves de vaccination. On retrouve aussi une civière pour allonger des clients qui auraient un malaise.

«C’est vraiment une mini-clinique sur roues», indique Mme Beaulieu.