/regional/montreal/montreal

Des travailleurs de la santé en colère bloquent un accès du Port de Montréal

Les travailleurs de la santé en grève ont réalisé tout un coup d’éclat mardi matin en bloquant l’accès au Port de Montréal, endroit névralgique de l’économie du Québec.

Postés sur la rue Notre-Dame, les travailleurs affiliés à la Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS-CSN) empêchaient les poids lourds de passer vers les installations portuaires et ferroviaires.

Entre 400 et 500 personnes manifestaient au port lorsque l’opération s’est mise en place vers 10h15, selon les organisateurs.

«Sans convention collective depuis le 31 mars 2020, ces travailleuses et travailleurs se butent à l’intransigeance du gouvernement qui refuse de négocier les solutions identifiées comme prioritaires par les salarié-es. Les syndicats FSSS-CSN tiendront deux journées de grève les 21 et 22 juin 2021, si nécessaire», peut-on lire dans un communiqué émis en matinée.

«Pour ce gouvernement, les services publics ne sont pas importants. Il ne prend pas la juste mesure de la situation de crise actuelle du réseau et de l’épuisement du personnel», a expliqué le président de la FSSS-CSN, Jeff Begley.

«Chaque fois qu’il s’agit de subventionner des multinationales ou de construire de nouveaux ponts ou tunnel, il trouve des milliards de dollars. Mais quand on demande d’améliorer l’accès au réseau de la santé et des services sociaux, en donnant un coup de barre dans les conditions de travail des personnes qui se dévouent au quotidien à offrir des services à la population, d’agir sur la santé et la sécurité du travail, d’éliminer les surcharges de travail ou de favoriser la conciliation famille-travail-études, il ferme la porte. Ce n’est pas comme ça qu’on en arrivera à une entente. Ce n’est pas comme ça qu’on pourra améliorer les choses pour le personnel, mais aussi pour toute la population qui compte sur nos soins et services», a dénoncé le syndicat.

Les autorités du Port et le Service de police de la Ville de Montréal n’auraient pas été avisés de la manifestation.

Écoutez le journaliste Alexandre Dubé avec Benoit Dutrizac sur QUB Radio: