/news/coronavirus

Retour au gym et en salle à manger

Gilberte Martin et Gilles Tassé

Photo Clara Loiseau

Coincés en zone rouge depuis plus de 8 mois, des Montréalais enchantés ont enfin pu profiter hier du passage au palier orange pour dîner dans une salle à manger climatisée ou encore pour retrouver le plaisir de s’entraîner en salle. 

Profiter de l’extérieur quand même  

Katia Mahiet

Photo Clara Loiseau

Pour Katia Mahiet, gérante du restaurant Chez Suzette dans le Vieux-Montréal, la chaleur d’hier n’a pas effrayé les clients qui préféraient largement profiter de l’extérieur.

« Ça fait tellement longtemps qu’on est enfermés que même si les salles à manger sont ouvertes, les clients veulent manger dehors. Aujourd’hui, on a eu seulement une table à l’intérieur », soutient-elle.

Hier, que ce soit dans le Vieux-Montréal ou dans le centre-ville de la métropole, les terrasses étaient en effet beaucoup plus prisées que les salles à manger.

Selon Mme Mahiet, il faudra attendre les fins de semaine et après la Saint-Jean, et donc le début de la saison estivale, pour avoir les terrasses et les salles à manger remplies.

Enfin à table à l’intérieur !  

Gilberte Martin et Gilles Tassé

Photo Clara Loiseau

Gilberte Martin et Gilles Tassé ont décidé de profiter de la réouverture des salles à manger des restaurants pour aller manger au frais, hier, au 3 Brasseurs sur la rue Sainte-Catherine, dans le centre-ville de Montréal.

« On est très contents de pouvoir venir manger en dedans, ça fait des mois qu’on n’attend que ça », explique Mme Martin, qui ajoute qu’habituellement, elle et son conjoint vont au moins une fois par semaine au restaurant.

Ça fait du bien  

Gym

Photo Étienne Paré

Décrivant le gym comme une « partie de sa vie », Praise Ditep était aux anges hier à l’idée de pouvoir enfin reprendre l’entraînement en salle, surtout que la motivation lui faisait souvent défaut seule, chez elle. 

« Je suis tellement heureuse, les derniers mois ont été éprouvants », confie celle qui avait vécu très difficilement la fermeture des gyms en avril dernier, deux semaines seulement après leur réouverture. 

Elle espère de tout cœur que cette troisième réouverture en un an sera la bonne. 

Le virtuel est là pour de bon  

Gym

Photo Étienne Paré

Le déconfinement ne sonne pas le glas des séances virtuelles de conditionnement physique, au contraire, selon l’entraîneur Dino Masson. 

« C’est une nouvelle business. C’est comme Uber Eats et les restaurants. L’un n’empêche pas l’autre », ajoute le propriétaire du YUL Fitness, où certains clients ont pris goût pendant la pandémie à ne pas être obligés de sortir de chez eux. 

Souriant même masqué  

Gym

Photo Étienne Paré

Le couvre-visage reste obligatoire en tout temps, y compris durant le cardio, ce qui n’importune cependant pas tellement Stefan Iurascu. 

« Au début, c’est tough, mais on s’habitue », assure-t-il, avec un sourire que l’on devine derrière son masque, ravi de retrouver sa fonte.

Tous ne se sont toutefois pas adaptés aussi facilement à ce bout de tissu au-dessus de leur nez. 

« C’est clair qu’en ce moment, le masque représente un défi pour faire revenir les gens », reconnaît Evelyne Canape, vice-présidente de la chaîne Énergie Cardio. 

Le basculement en zone jaune marquerait la fin du masque obligatoire lors des entraînements, et Mme Canape ne cache pas sa hâte.