/news/culture

Festivals: un avant-goût de l’été à venir à Montréal

ART-FRANCOFOLIES AMBIANCE

Archives Agence QMI / Dario Ayala

L’arrivée de la chaleur est traditionnellement associée aux festivals et aux activités culturelles à Montréal. Après une pause forcée l’an passé, pandémie oblige, ceux-ci seront de retour en force pour la saison estivale.

«L’été va être sous le signe de la relance, et sera digne de notre métropole culturelle. Il va permettre aux Montréalais et aux visiteurs de retrouver la Montréal festive dont ils raffolent», a déclaré la mairesse de Montréal, Valérie Plante, en conférence de presse mercredi. 

La relance des activités culturelles se déroule alors que la métropole vient tout juste d’entrer en zone orange, après avoir longtemps été l’une des villes les plus touchées par la COVID-19 au pays. 

Parmi les festivals qui auront lieu, on peut noter juste pour rire, Présence autochtone, Fierté Montréal, et Mode + Design, qui vient d’annoncer un partenariat avec Osheaga. Les Francos et le Festival International de Jazz de Montréal seront pour leur part être repoussés au mois de septembre. 

«Ils viendront en quelque sorte célébrer la rentrée. D’ici là, j’encourage les Montréalais et les touristes à se réapproprier le centre-ville», a souligné Mme Plante. 

Par ailleurs, la Ville a annoncé que 29 projets culturels seront déployés dans le centre-ville et ses arrondissements contigus. Ceux-ci toucheront tous les domaines artistiques, et s’étaleront chacun sur un minimum de trois jours. Ces événements culturels, de même que les grands festivals, auront droit à un financement total de 4,5 millions $. 

Une trentaine d’espaces commerciaux vacants seront également occupés par des ateliers d’artistes qui complèteront la programmation culturelle. Il s’agit d’un projet proposé par l’organisme Art Souterrain. Une enveloppe de 1 million $ permettra de le concrétiser. 

«Ces nouveaux lieux offriront au public une occasion de découverte de la richesse en arts visuels à Montréal. À cela s’ajoute la mise en place de dix cubes en verre, sur la rue Sainte-Catherine, qui accueilleront des œuvres d’art contemporain exceptionnelles», a souligné Frédéric Loury, directeur général d’Art souterrain. 

La TOHU présentera de son côté des prestations artistiques sur les arts du cirque, pour six semaines pendant la deuxième partie de la saison estivale, grâce à un financement de 1 million $. 

«Les arts du cirque étaient en forte croissance partout dans le monde. La pandémie nous a arrêtés complètement. Ce que ça a provoqué, c’est le rappel des artistes à Montréal. Depuis, il n’y a jamais eu autant d’artistes de cirque dans la ville», a rappelé Stéphane Lavoie, directeur général et de la programmation de la TOHU. 

Il explique que la programmation permettra également aux artistes de pratiquer et de se préparer pour la reprise.

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.