/news/politics

Sondages COVID: la CAQ teste la confiance envers ses ministres

Photo Stevens LeBlanc

François Legault teste la confiance de la population envers ses ministres dans le cadre de sondages portant sur la COVID.

Le gouvernement mesure même l’appui des Québécois vis-à-vis de certains acteurs du fédéral dans le cadre d’un contrat d’une valeur de près de 2 millions $ conclu en février dernier pour la «réalisation d’activités de recherche et d’évaluation» en lien avec la COVID-19.

«Dans la gestion de la crise actuelle, dans quelle mesure faite vous confiance aux personnes suivantes?», peut-on lire dans une série de captures d’écrans d’un coup de sonde mené récemment par la firme SOM dans le cadre de ce contrat.

Parmi les personnalités ainsi testées, on retrouve plusieurs ministres du gouvernement Legault, dont Pierre Fitzgibbon (Économie), Geneviève Guilbault (Sécurité publique) et Jean-François Roberge (Éducation).

Un ministre fédéral, François-Philippe Champagne (Innovation, Sciences et Industrie), et l’administratrice en chef de la santé publique du Canada, la Dre Theresa Tam, font également partie de la liste partielle obtenue par l’Agence QMI.

«Notion de confiance»   

«Ces questions ont été posées dans le cadre du sondage en cours sur la COVID-19», a confirmé la porte-parole du Conseil exécutif, Marie-Ève Fillion.

Les répondants sont aussi appelés à donner leur appréciation de «la façon dont le gouvernement du Québec du premier ministre François Legault gère la situation entourant le coronavirus».

«Depuis mars 2020, le gouvernement du Québec demande à la population d’adhérer à des mesures importantes afin de limiter la propagation de la COVID-19», a expliqué Marie-Ève Fillion, par courriel.

«Pour maximiser les résultats des actions de communication qui en découlent, différents éléments ont été évalués au fil du temps par SOM, dont la notion de confiance et de satisfaction envers la gestion effectuée par le gouvernement du Québec ou envers certains intervenants», a-t-elle ajouté.

Le gouvernement Legault n’a jamais caché qu’il menait des sondages pour évaluer l’appui et la compréhension des Québécois vis-à-vis des consignes sanitaires.

«C'est très important de savoir quelles consignes sont suivies, avec quelles consignes les Québécois sont d'accord ou pas d'accord», avait d’ailleurs plaidé François Legault au Salon bleu, le 25 mai dernier.

Les questions toujours confidentielles   

Or, le premier ministre a refusé jusqu’ici de dévoiler quelles questions étaient posées dans le cadre de ces sondages, malgré les demandes persistantes des partis d’opposition.

Même chose à son ministère où l’on estime «préférable, à ce stade, de garder ces données à l’interne afin d’éviter toute interprétation erronée ou diffusion à grande échelle pouvant nuire à l’efficacité des actions de communication en cours ou à venir».

En tenant compte du contrat d’une valeur de 2 millions $ conclu en février dernier, le gouvernement Legault aura donc commandé pour plus de trois millions $ en sondages depuis son élection, en majorité pour des sondages sur la COVID. À noter, ces sommes n’ont toutefois pas été nécessairement dépensées en entier.

Historique des contrats octroyés par le Conseil exécutif à SOM  

16 octobre 2019

- 397 800 $ pour la réalisation d’activités de recherche et d’évaluation pour un client du CSPQ (MCE)

10 mars 2020 (L’OMS déclare la pandémie)

- 500 000 $ pour la collecte de données et analyse des résultats au quotidien à propos de la crise de la COVID-19 

*Renouvelé le 5 novembre 2020 pour 250 000 $ 

10 février 2021

- 1 999 200 $ pour la réalisation d’activités de recherche et d’évaluation en lien avec la COVID-19 pour un client du CAG (MCE)

Dans la même catégorie