/finance/homepage

Logistique: les PME appréhendent une hausse des prix

MARIO BEAUREGARD/AGENCE QMI

Les perturbations dans les chaînes d’approvisionnement et de logistique risquent d’impacter les activités des entreprises et entraîner une hausse des prix. 

• À lire aussi: Taux de chômage: le Québec se tire bien d’affaire

C’est le constat que fait la Fédération canadienne de l’entreprise indépendante (FCEI) qui a dévoilé mercredi une étude intitulée «COVID-19: quel impact sur la logistique des PME?»

«C’est au niveau des chaînes d’approvisionnement et de la logistique que les PME ont ressenti récemment l’un des impacts les plus lourds de la pandémie», a indiqué par communiqué Simon Gaudreault, directeur principal de la recherche nationale à la FCEI. 

Défis de logistique

Selon le sondage de la FCEI, plus de deux chefs d’entreprise sur cinq (41 %) étaient inquiets des défis de la logistique en mai dernier, contre 29 % un mois plus tôt, où environ 55 % des PME avaient subi des retards d’approvisionnement.

«Les PME des secteurs du commerce de gros, de la construction, de la fabrication, du commerce de détail et de l’agriculture ont été le plus durement touchées par les retards», a relevé la Fédération. 

Les retards d’approvisionnement risquent de poser des défis logistiques qui peuvent déboucher sur une hausse des prix des biens et services.

«Les propriétaires de PME indiquent qu’ils augmenteront leurs prix de 3,3 % en moyenne au cours des douze prochains mois, ce qui constitue la plus importante hausse depuis 2009», s’est alarmé M. Gaudreault. 

La FCEI estime nécessaire l’intervention des gouvernements pour compenser les défis logistiques, en réduisant les taxes et la paperasserie notamment. 

«Les gouvernements doivent montrer plus que jamais qu’ils continuent de se battre pour les PME en prenant des mesures rapides et créatives afin d’alléger le fardeau que la COVID-19 leur impose toujours aujourd’hui», a plaidé M. Gaudreault. 

Dans la même catégorie