/regional/quebec/quebec

Un mauvais farceur gâche l’album des finissants

album des finissants 20-21 de l'école secondaire des Sentiers

Photo Nicolas Saillant

Déjà amputés d’un vrai bal, les élèves de cinquième secondaire de l’école des Sentiers ont vu leur album de finissants modifié par un mauvais farceur qui s’est « approprié » le livre en y faisant plusieurs changements et blagues tout juste avant l’impression.

« Ça fait [suer] », réagissaient des finissants qui se rendaient à l’école. Inutile de dire que les mauvaises blagues de l’album 2020-2021 de l’école secondaire des Sentiers sont le sujet de conversation de l’heure depuis qu’ils ont reçu le précieux souvenir. 

Selon les élèves et parents à qui nous avons parlé, un des membres de l’organisation de l’album aurait fait des modifications de dernière minute, et ce, sans le consentement de ses collègues, juste avant l’impression du livre. Plusieurs photos en petit format ont été ajoutées dans les pages, par exemple sur le front d’un élève, ou dissimulées dans d’autres. 

« Tout le monde est fâché » 

La liste de musique créée par toutes les classes de cinquième secondaire, accessible par un code QR, a été modifiée. 

Le mauvais farceur a aussi ajouté plusieurs photos de lui aux dépens d’élèves qui paraissent peu dans des photos de groupes. « Tout le monde est fâché », a fait valoir un groupe d’élèves en nous montrant des exemples de la mauvaise blague dans l’album. 

L’une des responsables de l’album est aussi venue à la rencontre du Journal, affichant tout son désarroi. « Je trouve ça décevant, on a travaillé fort, dit-elle. Quelqu’un s’est approprié l’album, il a fait ça tout seul », a-t-elle expliqué. Le Journal a préféré ne pas révéler l’identité des jeunes qui se sont exprimés. 

Bien que la situation fasse « scandale » aux Sentiers, d’autres élèves ont relativisé la blague en disant que « ce n’était pas un drame ». Malgré tout, plusieurs étaient déçus du résultat final. « C’est notre album, c’est nos souvenirs. »

« Pas acceptable » 

La situation est d’autant plus décevante que les jeunes des Sentiers n’auront pas de bal des finissants proprement dit, malgré l’annonce de mardi du premier ministre. Seule une cérémonie de remise des diplômes est prévue pour l’instant, le 22 juin. 

La directrice de l’école, qui doit organiser la vaccination de 600 élèves aujourd’hui, a été informée peu de temps avant que Le Journal la contacte. Manon Dufour a toutefois indiqué que la situation « n’était pas acceptable ».

« On va voir qu’est-ce qu’on peut faire dans ce dossier-là », a-t-elle confirmé.