/news/politics

Une députée du Parti vert passe chez les libéraux

Une élue néo-brunswickoise du Parti vert du Canada, Jenica Atwin, a claqué la porte de son parti jeudi pour passer dans le camp des libéraux, alors que les verts sont aux prises avec une crise interne.

À partir de jeudi, le Parti vert se retrouve avec seulement deux députés à la Chambre des communes, Paul Manly et Elizabeth May, tous deux élus en Colombie-Britannique.

Le Parti libéral a célébré l’arrivée de la députée transfuge dans une publication Facebook en début d’après-midi, peu après un point de presse commun avec le ministre libéral des Affaires intergouvernementales, Dominic LeBlanc.

Mme Atwin a soutenu qu’elle se trouvait «à la croisée des chemins» depuis quelques semaines.

En effet, la reprise des hostilités dans le conflit israélo-palestinien le mois dernier a exacerbé les divisions qui existaient déjà au sein du Parti vert depuis un certain temps.

Mercredi, le plus important stratège du parti, Noah Zatzman, a été évincé de manière informelle du parti après qu’il eut vertement critiqué certains de ses collèges en raison de leur position propalestinienne. Il avait publié à cet effet un message sur ses réseaux sociaux dans lequel il les accusait d’antisémitisme et de discrimination, tout en affichant sa solidarité avec Israël.

Écoutez La rencontre Dutrizac-Dumont sur QUB radio:

Récemment aussi, deux hauts placés du Parti vert ont annoncé qu’ils quitteraient leurs fonctions plus tôt que prévu. Parmi ceux-ci se trouve John Kidder, qui est toujours vice-président du conseil fédéral de la formation et conjoint d’Elizabeth May, précédente cheffe du parti.

En point de presse un peu plus tôt jeudi, la cheffe des verts, Annamie Paul, elle-même de confession juive, a déclaré qu’elle n’avait pas l’intention de s’étendre sur les questions relevant du fonctionnement interne de son parti.

Mme Paul a affirmé qu’elle souhaite développer une «culture» de parti qui laisse la place à des points de vue fortement différents, tout en maintenant une capacité d’en parler et de travailler en équipe.