/regional/montreal/montreal

Mgr Lépine s'excuse de nouveau pour le drame de Kamloops

L’archevêque de Montréal, Mgr Christian Lépine, s’est de nouveau excusé personnellement pour le rôle de l’Église catholique au pensionnat de Kamloops.

• À lire aussi: Pensionnats autochtones: le pape exprime sa «douleur», mais ne s’excuse pas

• À lire aussi: Absence d’excuses du pape : «L’Église a peur de se faire poursuivre»

• À lire aussi: Pensionnats autochtones: les douloureux souvenirs d'une survivante

En fin de journée vendredi, il a célébré une messe en mémoire des 215 victimes dont les corps ont été retrouvés il y a deux semaines près de ce pensionnat autochtone situé en Colombie-Britannique.

«Aujourd’hui même, c’est comme une démarche personnelle qu’à titre d’archevêque de Montréal je vais présenter mes excuses dans le contexte des drames qui se sont joués», a fait savoir le prélat à TVA Nouvelles.

«Quelque soit les détails qu’on a encore à connaître, ce que l’on sait c’est qu’il y avait un projet d’assimilation qui est passé sous le couvert de l’éducation (...) Comme catholique, on a fait parti de ce processus», a-t-il ajouté.

Rappelons que l’Église catholique n’a présenté d’excuses officielles à propos de ce qui s’est passé dans les pensionnats autochtones du pays.

Le pape François a exprimé dimanche dernier sa «douleur», lors de la traditionnelle prière de l’Angélus sur la place Saint-Pierre, sans aller jusqu’à s’excuser.

«Je suis avec douleur les nouvelles arrivant du Canada à propos de la découverte choquante des restes de 215 enfants.»

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.