/news/politics

Allégations d’inconduite sexuelle: Jonathan Vance s’offre un 18 trous avec ceux qui enquêtent sur lui

Photo Agence QMI, MATTHEW USHERWOOD

Malgré l’enquête de la police militaire qui pèse contre lui, l’ancien chef d’état-major Jonathan Vance n’a pas levé le nez à une partie de golf en compagnie de deux commandants des hauts rangs des Forces armées canadiennes dans un club de golf militaire privé.

Le vice-chef d’état-major de la Défense Michael Rouleau, de qui la police militaire relève directement, et le vice-amiral Craig Baines, chef de la Marine royale canadienne, ont ainsi partagé une partie de golf en compagnie de Jonathan Vance le 2 juin dernier au Hylands Golf and Country Club d’Ottawa, un club réservé aux militaires canadiens.

Le bureau du ministre de la Défense Harjit Sajjan a confirmé que l’événement de golf avait bel et bien eu lieu. Le ministre n’était toutefois pas au courant de l’événement et s’est dit contrarié, a indiqué le bureau du ministre dans une communication.

«La décision du [lieutenant-général] Rouleau et du [vice-amiral] Baines d’aller jouer au golf avec M. Vance est troublante et inacceptable. Le ministre discutera des prochaines étapes avec le chef d’état-major par intérim », a déclaré l’attaché de presse Todd Lane dans une déclaration transmise au «Globe and Mail».

Le Hylands Golf and Country Club aurait fait en sorte que les trois hommes puissent jouer sur le parcours sans que personne ne remarque la présence du général Vance, a déclaré une source au «Globe and Mail».

Le vice-amiral Baines a par ailleurs présenté ses excuses, dimanche soir, au sujet de sa participation à cette partie de golf.

«J’accepte pleinement la responsabilité et l’obligation de rendre compte de mes actes, car je n’ai pas compris que cette manifestation publique de soutien envoie un mauvais signal quant à mon engagement à contribuer à la résolution de nos problèmes systémiques de culture et d’inconduite. Je m’en excuse sincèrement», a-t-il indiqué dans un communiqué, ajoutant qu’il s’absenterait pendant quelques jours et qu’il sera remplacé par le contre-amiral Sutherland pendant cette période.

Rappelons que Jonathan Vance fait l’objet d’une enquête de la police militaire pour des allégations d’inconduite sexuelle depuis le mois de février.

Les allégations contre M. Vance ont d’ailleurs contraint un certain nombre de grands commandants à se retirer de leur poste. L’ex-juge de la Cour suprême, Louise Arbour, mène actuellement une enquête indépendante contre les agressions et le harcèlement sexuel et formulera des recommandations concrètes pour éliminer les inconduites sexuelles dans l’armée.