/news/politics

Des auxiliaires en santé et services sociaux réclament justice

Des auxiliaires en santé et services sociaux (ASSS) ont pris part à une marche organisée à Montréal, dimanche après-midi, afin de dénoncer le manque de reconnaissance de leur profession par le gouvernement caquiste.

• À lire aussi: Des auxiliaires critiquent un examen

• À lire aussi: Soutien à domicile : arrêter de penser au béton et agir pour le bien-être de nos ainés

• À lire aussi: 40 000 aînés ont besoin de plus de soutien à domicile

Armés de pancartes, les manifestants se sont réunis vers 13 h 30 devant les bureaux montréalais du premier ministre François Legault avant de se diriger vers la Place Émilie-Gamelin, dénonçant «le manque d’écoute de la CAQ envers la valorisation professionnelle de leur travail».

«La qualité des soins à domicile dépend de la présence des auxiliaires en santé et services sociaux qui possèdent la qualification nécessaire pour bien établir les besoins et maintenir un service adéquat. Or, au cours des dernières années, le volet “domicile” de leur formation a été supprimé, ce qui représente une atteinte directe à la qualité des soins», a-t-il été indiqué par voie de communiqué.

Les auxiliaires ont également demandé un meilleur encadrement pour l’intégration des travailleuses et travailleurs d’agences de placement dans l’optique d’assurer une continuité des soins pendant la pénurie de personnel qui touche le secteur.

Une pétition a par ailleurs été déposée sur le site de l’Assemblée nationale pour la reconnaissance des auxiliaires en santé et services sociaux, où il est réclamé que Québec «prononce publiquement une déclaration afin de présenter l’importance du rôle des ASSS pour pallier au fait qu’il n’a jamais mentionné les équipes CLSC en contexte pandémique».

Dans la même catégorie