/buzz/homepage

Des gens veulent que Jeff Bezos achète et mange La Joconde

Depuis qu’elle a été peinte par Léonard de Vinci au début du 16e siècle, personne n’a tenté de manger La Joconde.

• À lire aussi: 28 millions de dollars pour un vol dans l'espace avec Jeff Bezos

• À lire aussi: Tourisme spatial: le patron d’Amazon ira dans l’espace le 20 juillet

• À lire aussi: Enquête ProPublica: Quels milliardaires ont échappé à l'impôt?

Par contre, certaines personnes veulent que ça change. Mais elles ne veulent pas voir n’importe qui ingérer la toile la plus célèbre de l’histoire.

Une pétition créée sur le site change.org il y a plus d’un an exige que le deuxième homme le plus riche du monde, Jeff Bezos, achète l'œuvre pour ensuite la manger.

«Personne n’a mangé la Mona Lisa et nous croyons qu’il est temps que Jeff Bezos s’arrange pour que ça arrive.»

Pendant sa première année d’existence, la pétition n’avait pas trouvé beaucoup de soutiens, mais depuis quelques jours, les signatures ont commencé à s'accumuler.

Au moment de l’écriture de ces lignes, plus de 2500 personnes ont démontré de l’intérêt à voir le fondateur d'Amazon dévorer un tableau d’une valeur inestimable.

Vous nous direz que c’est peu, nous vous dirons que c’est beaucoup trop.

Selon l’homme d’affaires français Stéphane Distinguin, le gouvernement français, qui est le propriétaire de la toile, pourrait le vendre pour l’équivalent de 60 milliards de dollars américains.

Cependant, plusieurs experts dans le domaine des arts affirment que bien que La Joconde pourrait se vendre des centaines de millions de dollars, la somme de 60 milliards est exagérée.

Avec sa fortune évaluée à 200 milliards de dollars, Bezos pourrait se permettre l'extravagance.

Le 15 novembre 2017, la toile Salvator Mundi, de Léonard de Vinci, est devenue la plus chère du monde lorsqu'elle a été vendue pour 450 millions de dollars à Badr ben Abdullah Al Saud.

Jeff Bezos n’a toujours pas indiqué s’il avait l’intention de se plier à la volonté des internautes.

Évidemment, nous suivrons tout ça pour vous.