/news/society

Noyades: un heureux dénouement parmi de nombreux drames

Le petit Liam, 3 ans, a vu la mort de très près l’été dernier. Le 14 juillet 2020, il était en visite avec ses parents chez des amis à Repentigny. Pendant quelques secondes, tout le monde tentait de récupérer un ballon qui s'est retrouvé dans un arbre.

• À lire aussi: La SQ aura les plaisanciers à l’œil

• À lire aussi: Déconfinement: soyez prudents sur les plans d’eau, dans les sentiers et sur les routes

• À lire aussi: Noyades: «Ça n’arrive pas juste aux autres»

C’est pendant ce moment de distraction que le jeune garçon s’est retrouvé dans la piscine.

«Quand j'ai vu l'enfant, il flottait déjà. Il flottait. C'était sa chemise! J'ai vu le reflet de sa chemise. J'ai dit: "Ouh! Liam!" J'ai pleuré, j'ai braillé toute ma vie», a raconté la mère de Liam, Marlène Clergema en entrevue au TVA Nouvelles.

Un communiqué émis à ce moment par le Service de police de Repentigny indique que la piscine était conforme et munie d'une barrière. 

Liam doit la vie à un ami de ses parents qui est intervenu rapidement pour pratiquer des manœuvres de réanimation. 90 secondes après l'appel logé au 911, les premiers policiers étaient sur place. Le petit garçon a été transporté au CHU Sainte-Justine, ou il est demeuré hospitalisé pendant cinq jours.

Heureusement, Liam s’en est sorti sans séquelles, mais tous n’ont pas cette chance.

La cheffe du service de traumatologie du CHU Ste-Justine, la Dre Marianne Beaudin, s'inquiète de ce qui pourrait se produire cet été, car l'an passé, plus d'enfants ont été transportés d'urgence au CHU Sainte-Justine après une tragédie dans une piscine.

«On a remarqué, dans nos statistiques, on avait trois fois plus d'enfants qui nous ont visités pour des noyades mortelles ou non mortelles par rapport à l'année dernière, donc 2020 par rapport à 2019. La grande majorité était des enfants en bas âge de moins de 5 ans», explique la Dre Beaudin.

De ce nombre trois enfants sont morts, alors que d’autres en sont sortis avec d’importantes séquelles.

Liam a été chanceux. Il a quitté l'hôpital sans aucune conséquence grave.

Dans la même catégorie