/regional/saguenay

COVID-19: la vaccination progresse rapidement au Saguenay

 Près de 5000 doses ont été administrées au Saguenay-Lac-Saint-Jean en une seule journée, dimanche.

• À lire aussi: Vaccination: du sans rendez-vous à Québec lundi

• À lire aussi: Variant Delta: deux doses de vaccin efficaces à plus de 90% contre l'hospitalisation

Quatorze pour cent des citoyens de la région ont reçu leur deuxième dose jusqu'à maintenant, comparativement au 13 % de l'ensemble de la province.

Les autorités régionales de la santé se préparent d'ailleurs à recevoir 20 000 vaccins supplémentaires au cours de la semaine.

Peu importe le type de vaccin reçu lors de la première dose, il est possible de devancer un rendez-vous pour la deuxième dose dès maintenant, même pour ceux qui ont été vaccinés avec l'AstraZeneca.

Il faut cependant avoir reçu une première dose de vaccin depuis plus de 56 jours et de faire partie des groupes d'âge autorisés à devancer leur rendez-vous.

C’était le tour des personnes âgées 55 ans et plus, lundi.

«S'il n'y a pas d'AstraZeneca sur le site, on va leur offrir un Pfizer ou un Moderna», a précisé à TVA Nouvelles, le directeur régional de la vaccination, Marc Thibeault.

Des doses de Pfiser et Moderna 

Plus de 20 000 doses de vaccins Pfizer et Moderna arriveront dans la région au cours de la semaine.

«Les études sont très positives. L'efficacité est vraiment énorme pour tous les types de vaccin. La protection sera de 90 à 95 pour cent même avec un autre type de vaccin que le premier», a assuré M. Thibeault.

Plusieurs plages horaires ont été ajoutées lundi matin sur la plateforme Clic Santé.

Les gens ne perdront pas leur vaccin 

En offrant la possibilité aux personnes de se déplacer sur les sites de vaccination pour faciliter la prise de rendez-vous, les autorités régionales de la santé s'attendaient à ce qu’il ait des files d'attente, comme à Chicoutimi, lundi matin.

«Les gens peuvent aller prendre une marche. Ils ne perdront pas leur vaccin. Il n'y a aucun risque. Ils peuvent laisser leur numéro de téléphone et on va les appeler quand ce sera leur tour», a expliqué Marc Thibeault.

La majorité des personnes rencontrées à l'extérieur du site lundi après-midi ont admis être arrivées plusieurs minutes avant l'heure prévue de leur rendez-vous.

D'autres ajustements pourraient être apportés à la plateforme Clic Santé, toujours dans le but de facilité l'accès aux vaccins.

«L'accessibilité ne doit pas devenir une barrière à la 2e dose», a rappelé le directeur régional de la vaccination.

Des discussions à ce sujet devaient avoir lieu lundi avec le ministère de la Santé et des Services sociaux.

Dans la même catégorie