/news/culture

FestiVoix: des installations critiquées

Le FestiVoix a commencé à installer la scène Loto-Québec au parc portuaire de Trois-Rivières, en Mauricie, mais à moins de deux semaines de l’évènement, les structures de métal pour accueillir le public font réagir, certains comparant sur les réseaux sociaux les zones d’écoute à des enclos pour le bétail.

L’équipe du FestiVoix n’a toutefois pas encore terminé le montage final de la scène.

«Les gens seront sur la plateforme et n’auront pas à se poser la question ''est-ce que je vais dépasser la ligne ou pas...'' L’expérience va être meilleure. On s’est inspiré de ce qui s’est fait en Australie et au Royaume-Uni», a expliqué Thomas Grégoire, directeur général de l’évènement.

Les différentes zones d’écoute ont été pensées pour respecter la distanciation physique, la Santé publique exigeant un mètre et demi de distance entre les différentes bulles familiales et chaque section pouvant recevoir deux à quatre personnes maximum.

«On a évalué toutes sortes de scénarios, on a fait des tests avec du public et une grande majorité disait on veut être là, mais on veut être en sécurité. On veut se sentir bien quand on regarde un spectacle, on a envie de retrouver les artistes, mais on est conscients des mesures sanitaires», a-t-il poursuivi.

La scène Loto-Québec permettra d’accueillir entre 700 et 900 spectateurs par soir. Les deux autres scènes du festival seront configurées différemment, avec des chaises et des tables qui permettront au public de conserver une distance. Des marques au sol seront aussi utilisées pour les foules plus petites.

Le FestiVoix va débuter le 25 juin prochain et les billets s’envolent d’ailleurs rapidement, près de 90 % des billets pour les différents spectacles ayant déjà trouvé preneurs.