/news/law

Mouvement #Moiaussi: l’humoriste Alex Douville poursuit des internautes pour près de 120 000 $

Photo Agence QMI, Sébastien St-Jean

Un humoriste qui juge avoir été victime de diffamation en ligne dans le cadre du mouvement de dénonciation #Moiaussi cherche aujourd’hui à obtenir près de 120 000 $ en dédommagement.

Visé par des allégations publiées en ligne l’été dernier à l’effet qu’il aurait agi comme un prédateur sexuel, Alexandre Douville s’est tourné vers la Cour du Québec, la semaine passée, pour tenter d’obtenir un dédommagement.

Le 11 juillet 2020, un internaute du nom de Sébastien St-Germain a mis en ligne une publication sur la page Facebook «Dis son nom», sur laquelle de nombreuses personnalités ont été visées par des allégations, afin de dénoncer les agissements supposés d’Alexandre Douville au nom de sa meilleure amie, captures d’écran à l’appui.

Deux autres internautes, Janie Côté et Mélodie Danis, ont aussi témoigné par la suite contre l’humoriste sur Facebook. La première l’aurait dépeint «en pervers sexuel, en harceleur et en abuseur», tandis que la seconde a publié des captures d’écran de conversation par messages textes où Alexandre Douville apparaît comme s’il cherchait à la séquestrer, peut-on lire dans la requête.

Suite à ces allégations en ligne, l’humoriste a perdu des contrats et des ventes de billets, lui qui faisait et produisait des spectacles. «Le demandeur a dû abandonner toutes idées de carrière publique dans le monde de l’humour et est retourné aux études à cause de l’atteinte à sa réputation», est-il détaillé dans les documents judiciaires.

Alexandre Douville avance aussi, dans sa demande, avoir vécu des pertes de sommeil et d’appétit.

Pour ces raisons, il réclame un total de 119 275 $, majoritairement en perte de revenus, mais aussi à titre de dommages moraux et punitifs.