/news/politics

13e féminicide: «on ne pourra jamais tout empêcher», dit la ministre Geneviève Guilbault

Photo d'archives, Stevens Leblanc

Malgré tous les efforts et les sommes investies par le gouvernement, il ne sera pas possible d'empêcher tous les féminicides, admet la ministre Geneviève Guilbault. 

• À lire aussi: Une femme tuée dans le quartier Limoilou à Québec

En réaction au 13e meurtre d’une femme à survenir dans la province depuis le début de l’année, celui d’une quinquagénaire à Québec dans la nuit de lundi à mardi, la vice-première ministre a de nouveau appelé les femmes et leurs entourages à «être alerte» aux situations de détresse.

«Il faut qu’on pose le premier geste quand on voit quelque chose qui nous paraît ne pas avoir de bon sens ou qui nous paraît douteux, des hommes qui ont l’air bizarre, il ne faut pas hésiter à tendre la main à cette femme-là», a-t-elle déclaré.

Selon elle, le gouvernement a toutefois «fait le maximum pour pouvoir bonifier toutes les facettes de la lutte à la violence conjugale».

«Les services sont là, mais malheureusement, il semble qu’on ne pourra jamais tout empêcher», a-t-elle admis.

En avril dernier, devant la flambée des cas de féminicides dont le nombre dépasse déjà celui du total de l’an dernier, le gouvernement de François Legault avait annoncé un plan de près de 223 millions de dollars sur cinq ans pour lutter contre la violence conjugale et les féminicides.