/news/coronavirus

COVID-19: La «bulle de l'Atlantique» commence à s'ouvrir aux Québécois

New Brunswick flag Canada

Photo stock.adobe.com (selensergen)

Avec 75 % de sa population de 12 ans et plus ayant reçu une première dose de vaccin contre la COVID-19, le Nouveau-Brunswick entame mardi la première phase de son plan de déconfinement.

• À lire aussi: Approche complémentaire: les médecins sont-ils les seuls responsables de la santé de la population?

• À lire aussi: Des provinces sur le seuil d’une nouvelle étape de déconfinement

• À lire aussi: COVID-19: le déconfinement se poursuit

Dès minuit, la période d’isolement et les tests de dépistage ne seront plus requis pour les personnes qui se rendent au Nouveau-Brunswick en provenance des MRC d’Avignon et de Témiscouata, du comté de Cumberland en Nouvelle-Écosse et des provinces de Terre-Neuve-et-Labrador et de l'Île-du-Prince-Édouard. 

Les visites pour des raisons personnelles ou familiales seront dorénavant permises avec un isolement obligatoire et un test de dépistage au jour 5. L’isolement prend fin si le second test est négatif. 

Par ailleurs, les rassemblements de jusqu'à 20 personnes seront permis dans la province Les célébrations religieuses, comme les funérailles, sont permises avec une capacité maximale de 50 % de l’établissement. 

«L’atteinte de la première cible de notre plan de retour à la phase verte nous permettra de lever certaines restrictions de la Santé publique qui étaient en place depuis le début de la pandémie», a affirmé la médecin-hygiéniste en chef, la Dre Jennifer Russell. 

Tous les déplacements en dehors de la province doivent être enregistrés. 

Une ouverture pancanadienne imminente 

Lors de la prochaine étape du plan de déconfinement néobrunswickois, tous les Canadiens ayant reçu au moins une dose de vaccin n’auront plus besoin de s’isoler pour visiter la province. 

Pour y arriver, 20 % des Néobrunswickois âgés de 65 ans et plus devront avoir reçu leurs deux doses de vaccins. 18 % les ont déjà reçues. 

«Nous parlons de jours, peut-être même d'heures, pour atteindre la phase 2», a avoué le premier ministre Blaine Higgs, en conférence de presse mardi. 

À l’arrivée de cette phase, les exigences d'isolement à l'hôtel pour les autres voyageurs seront supprimées. De plus, les restaurants, gyms et salons de coiffure pourront fonctionner à leur capacité normale. 

Où en sont les restrictions ailleurs dans les Maritimes? 

Les autres provinces de l’ex-bulle atlantique ont dévoilé au cours des dernières semaines. 

De l’autre côté du pont de la Confédération, à l’Île-du-Prince-Édouard, les résidents vaccinés de l’Atlantique qui font des voyages considérés comme essentiels et qui présentent une demande d’entrée auprès de la province seront exemptés de la quarantaine. Cette mesure sera étendue aux résidents permanents des Îles-de-la-Madeleine. 

Les touristes de ces endroits seront admis sur l’île quatre jours plus tard. Les résidents d’ailleurs au Canada devront attendre au 28 juillet. 

À partir du 23 juin, les citoyens de l’Atlantique pourront aussi voyager en Nouvelle-Écosse et à Terre-Neuve. Si tout se déroule comme prévu, les voyageurs du reste du Canada pourront aller en Nouvelle-Écosse à partir du 14 juillet. 

Pour aller aux îles de La Madeleine, on fait comment? 

Avec l’annulation de la desserte maritime partant de Montréal pour 2021, la seule voie autre qu’aérienne pour se rendre aux îles de La Madeleine est de prendre le traversier à Souris, petite municipalité de l’est de l'Île-du-Prince-Édouard. 

Avec les restrictions actuelles, et jusqu’à l’implémentation de la phase 2 au Nouveau-Brunswick, le passage de la province sans arrêts autre que mettre de l’essence est permis et les voyageurs doivent s’enregistrer, mentionnent Geoffrey Downey et Coreen Enos, porte-parole du gouvernement Néobrunswickois en matière de sécurité publique. 

Pour l’Île-du-Prince-Édouard, tous les voyageurs qui souhaitent voyager aux îles de La Madeleine en passant par la province insulaire doivent présenter un formulaire d'autodéclaration du Québec et une copie de la réservation du traversier au point d’entrée. 

Durant leur séjour dans la province, les voyageurs doivent se diriger au terminal du traversier en passant par la route 1 et la route 2 et en limitant leurs arrêts pour mettre de l’essence dans leur véhicule, aller aux toilettes ou utiliser le service au volant pour un repas. Le passage vers d’autres routes est interdit.