/news/coronavirus

COVID-19: l'Afrique du Sud renforce les mesures contre une 3e vague

Le président sud-africain Cyril Ramaphosa a renforcé mardi soir les mesures de lutte contre le coronavirus, prolongeant le couvre-feu d'une heure et imposant un contrôle plus strict de la vente d'alcool, face à une troisième vague de la pandémie de COVID-19.

• À lire aussi: Deuxième dose disponible pour Moderna et AstraZeneca

• À lire aussi: Au moins 1522 épisodes de réinfections présumées recensées au Québec

• À lire aussi: Les États-Unis dépassent les 600 000 morts de la COVID-19

Officiellement le pays du continent le plus touché par le virus, l'Afrique du Sud, a été durement frappé par une deuxième vague à la fin de 2020. Depuis deux semaines, un doublement du nombre de contaminations quotidiennes et une augmentation de près de 60% des hospitalisations inquiètent.

Cette recrudescence coïncide avec les difficultés du programme de vaccination.

Les autorités sud-africaines ont annoncé en fin de semaine dernière qu'elles allaient retirer de la circulation deux millions de vaccins Johnson & Johnson (J&J), en raison d'"un problème de non-conformité" lors de leur fabrication aux États-Unis.

 "Nous sommes au milieu d'une troisième vague de contaminations", a déclaré M. Ramaphosa dans un discours à la nation.

Le couvre-feu est en conséquence prolongé d'une heure, de 22H00 à 04H00, les bars et restaurants devant fermer à 21H00.

De plus, du lundi au jeudi, les ventes d'alcool seront limitées à la journée.

Les rassemblements publics seront en outre limités à 50 personnes en intérieur et 100 personnes en extérieur.

L'Afrique du Sud compte plus de 1,76 million de cas recensés pour quelque 58 000 décès.